»
»
»
Consultation

Donald Trump menace la Chine de nouveaux droits de douane

Donald Trump menace la Chine de nouveaux droits de douane
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Donald Trump a menacé d'imposer un droit de douane de 10% sur 200 milliards de dollars (170 milliards d'euros) de produits chinois, nouvel épisode de la guerre commerciale larvée entre les Etats-Unis et la Chine.

Pékin a aussitôt réagi, évoquant des mesures "quantitatives" et "qualitatives" à prendre si le gouvernement américain met sa menace à exécution.

"Une telle pratique de pression extrême et de chantage s'écarte du consensus trouvé par les deux parties à de multiples occasions et constitue une déception pour la communauté internationale", a déclaré le ministère chinois du Commerce.

Dans un communiqué, Donald Trump dit avoir demandé au représentant américain au Commerce Robert Lighthizer d'identifier les produits chinois qui devront être soumis à cette nouvelle taxation.

Il précise que sa décision a été prise en représailles à la décision de la Chine de taxer 50 milliards de dollars de marchandises américaines.

"Une fois le processus juridique terminé, ces droits de douane entreront en vigueur si la Chine refuse de modifier ses pratiques, et aussi si elle persiste à mettre en oeuvre les nouveaux droits de douane qu'elle a annoncés récemment", a déclaré Donald Trump.

Robert Lighthizer a pour sa part précisé que ses services étaient en train de préparer ces nouveaux droits de douane et que la procédure sera la même que celle des précédentes taxations avec une période de commentaires publics, une audition publique et un certain nombre de révisions.

Il n'a pas dit quand la liste des marchandises visées serait publiée.

Washington et Pékin semblent de plus en plus se diriger vers un conflit commercial ouvert, les doléances américaines vis-à-vis de la Chine n'ayant pu être résolues par la négociation. Les Etats-Unis critiquent à la fois la politique industrielle chinoise, un accès insuffisant au marché chinois pour leurs produits et le déficit commercial de 375 milliards de dollars qu'ils ont avec la Chine.

Vendredi, Donald Trump a déclaré qu'il comptait bien mettre en oeuvre des droits de douane de 25% sur 50 milliards de dollars des produits chinois, ce qui a poussé Pékin à répondre par la pareille.

Certaines de ces taxes seront appliquées à partir du 6 juillet, tandis que la Maison blanche doit annoncer des restrictions sur les investissements effectués par les sociétés chinoises aux Etats-Unis pour le 30 juin.

"EXCELLENTE RELATION"

"La Chine n'a apparemment pas l'intention de changer ses pratiques déloyales liées à l'acquisition de la propriété intellectuelle et de la technologie américaines. Plutôt que de modifier ces pratiques, elle menace maintenant les entreprises et les salariés américains, ainsi que les agriculteurs des Etats-Unis qui n'ont rien fait de mal", a déclaré le chef de la Maison blanche.

Si la Chine venait à augmenter à nouveau ses droits de douane en réponse à la dernière initiative des Etats-Unis, "nous répondrons à cet acte en envisageant de droits de douane supplémentaires sur 200 autres milliards de dollars de marchandises", a déclaré Donald Trump.

Une porte-parole du bureau du représentant américain au Commerce a précisé que la nouvelle liste de 200 milliards de dollars de marchandises chinoises taxable à 10% remplacerait la liste précédente de 100 milliards de dollars que Trump avait ordonné de préparer début avril en réponse à une première série de 50 milliards de dollars de droits de douane annoncés par la Chine en rétorsion.

Cette escalade n'a pas empêché Donald Trump de dire qu'il avait "une excellente relation" avec le président chinois Xi Jinping et que tous deux "continueraient à travailler ensemble sur de nombreuses questions".

Mais, a ajouté le chef de la Maison blanche, "les Etats-Unis ne seront plus exploités en matière commerciale par la Chine et par d'autres pays".

Selon les chiffres américains, la Chine a importé pour près de 130 milliards de dollars de produits américains l'an dernier, tandis que les Etats-Unis ont acheté à la Chine plus de 500 milliards de dollars de marchandises.

Selon Derek Scissors, chercheur à l'American Enterprise Institute, à Washington, la Chine va bientôt manquer d'importations de produits américains à taxer, parce qu'elle n'a importé que 130 milliards de dollars de marchandises américaines en 2017.

Il a ajouté qu'il était peu probable la Chine modifie sa politique industrielle face à une menace de droits de douane.

"Comme je l'ai dit depuis le début, la Chine ne renoncera à ses plans industriels que lorsque les mesures commerciales américaines seront suffisamment importantes et durables pour menacer l'entrée des devises étrangères. Et pas à cause d'effets d'annonce", a-t-il déclaré.

(Eric Beech, David Lauder et bureau de Pékin; Danielle Rouquié pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com