Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Donald Trump dit qu'il saura sous peu si la Chine a respecté l'accord commercial

Donald Trump dit qu'il saura sous peu si la Chine a respecté l'accord commercial
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Donald Trump a déclaré mercredi qu'il serait apte dans une semaine ou deux d'indiquer si la Chine respecte les engagements pris dans le cadre de l'accord commercial de "phase 1" signé par les deux plus grandes puissances économiques en janvier, avant la crise sanitaire.

Alors que Washington étudie l'hypothèse d'infliger des sanctions à Pékin pour sa gestion de l'épidémie de coronavirus, qui pèse fortement sur l'économie américaine, Donald Trump a dit qu'il "étudiait de près" si la Chine tenait sa promesse d'accroître ses achats de biens américains.

Le chef de la Maison blanche a déclaré que la Chine multipliait les achats de produits agricoles américains, mais s'est interrogé sur leur suffisance au regard des seuils prévus par l'accord commercial pour les achats de biens agricoles, manufacturiers, ainsi que dans les secteurs de l'énergie et des services.

"Je serai en mesure de faire un compte-rendu dans une semaine ou deux" pour de nombreuses industries en plus de l'agriculture, a annoncé Donald Trump. "Ils comprennent qu'il y a un accord, j'espère qu'ils vont le respecter, nous verrons".

Washington avait exprimé son envie de débuter avec Pékin les négociations sur la "phase 2", pour inclure des questions délicates comme les aides publiques et les transferts forcés de technologies, mais aucune démarche n'a été entamée en ce sens depuis que le coronavirus a contraint à la fermeture d'une grande partie de l'économie américaine.

Des représentants américains ont déclaré dernièrement qu'ils réfléchissaient à de possibles mesures punitives à l'égard de Pékin, dont l'instauration de droits de douane et la délocalisation hors de Chine de chaînes d'approvisionnement.

Interrogé sur cette hypothèse lors d'un point de presse à la Maison blanche, Donald Trump a déclaré que l'administration américaine se trouvait au coeur de "très grandes choses" et qu'il ne souhaitait pas en dire davantage pour l'heure.

Toutefois des commentaires de la chargée de communication de la Maison blanche ont mis en exergue des tensions croissantes entre Washington et Pékin. "Nous sommes actuellement dans une relation de déception et de frustration", a dit Kayleigh McEnany mercredi, accusant la Chine de rétention d'informations sur le coronavirus.


(Jeff Mason et Alexandra Alper; version française Blandine Hénault et Jean Terzian)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !