Djokovic confirmé à l'Open d'Australie malgré l'incertitude sur son visa

Djokovic confirmé à l'Open d'Australie malgré l'incertitude sur son visa

MELBOURNE, 13 janvier (Reuters) - Le numéro un mondial de tennis Novak Djokovic a été inclus dans le tirage officiel du tournoi de l'Open d'Australie jeudi, en dépit des incertitudes qui demeurent autour de son visa susceptible d'être annulé une seconde fois par le gouvernement.

Le joueur serbe de 34 ans a été pris dans un imbroglio politique et judiciaire après la polémique née de sa dérogation médicale pour participer au tournoi, qui a poussé Canberra à révoquer son visa, une décision annulée quelques jours après par la justice.

Le ministre australien de l'Immigration, Alex Hawke, dispose toutefois d'un pouvoir discrétionnaire pour annuler le visa de Novak Djokovic et n'exclut pas de l'utiliser.

Le joueur a fragilisé sa situation en reconnaissant mercredi une erreur dans sa déclaration d'entrée en Australie certifiant, à tort, qu'il n'avait pas voyagé dans les 14 jours précédant son arrivée.

Novak Djokovic, qui vise un 21e titre en Grand Chelem à Melbourne, s'est entraîné jeudi dans l'enceinte de la Rod Laver Arena, court central du tournoi. Si sa participation n'est pas remise en cause par le gouvernement, il affrontera au premier tour, lundi ou mardi, son compatriote serbe Miomir Kecmanovic.

L'organisateur du tournoi a reporté de plus d'une heure le tirage officiel sans en préciser la raison.

En raison d'un regain épidémique, le nombre de spectateurs autorisé à assister à l'Open d'Australie sera limité à 50% de la capacité d'accueil de l'événement, a annoncé jeudi le gouvernement de l'État de Victoria, dont Melbourne est la capitale.

(Reportage par Sonali Paul et Ian Ransom à Melbourne, John Mair à Sydney; rédigé par Lincoln Feast; Blandine Hénault pour la version française, édité par Bertrand Boucey)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !