»
»
»
Consultation

Dix Etats américains s'opposent à la fusion Sprint/T-Mobile

Dix Etats américains s'opposent à la fusion Sprint/T-Mobile
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - Dix Etats américains, dont New York et la Californie, ont engagé mardi une action en justice visant à s'opposer à la fusion entre T-Mobile US et Sprint, une opération à 26 milliards de dollars (23 milliards d'euros).

Le lancement de la procédure intervient alors que le département de la Justice s'apprête à rendre sa décision sur le rapprochement, qui ferait passer le nombre d'opérateurs mobiles nationaux de quatre à trois.

L'action Sprint a perdu 5,87% à Wall Street, le titre T-Mobile reculant pour sa part de 1,58%.

Les procureurs généraux, tous démocrates, des 10 Etats, dont les huit autres sont le Colorado, le Connecticut, Washington D.C., le Maryland, le Michigan, le Mississippi, la Virginie et le Wisconsin, estiment que la fusion ferait grimper les prix en limitant la concurrence.

T-Mobile, filiale de Deutsche Telekom, et Sprint, propriété du japonais Softbank, n'ont pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaires de Reuters.

Les deux groupes ont proposé de céder Boost Mobile, filiale de Sprint, dans l'espoir d'obtenir le feu vert des autorités américaines à leur projet de rapprochement. Ils ont dit également envisager de céder toute une gamme de fréquences.

Si le mariage a reçu l'aval de la majorité des membres de la Federal Communications Commission (FCC), les services antitrust du département américain de la Justice ont recommandé de s'y opposer.

(Diane Bartz et David Shepardson; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Patrick Vignal)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com