»
»
»
Consultation

Dividendes: Philipe ne souhaite pas se substituer aux entreprises

Dividendes: Philipe ne souhaite pas se substituer aux entreprises
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La redistribution des dividendes aux actionnaires n'est pas illégitime et le gouvernement n'entend pas se substituer aux entreprises sur cette question, souligne le Premier ministre Edouard Philippe dans une interview au Monde publiée mardi au lendemain de la parution d'une étude de l'ONG Oxfam.

Cette dernière a appelé avec une autre ONG, Basic, le gouvernement français à prendre des mesures en faveur d'un meilleur partage des bénéfices des grandes entreprises dans le cadre du projet de loi PACTE (plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises).

Ces deux ONG font valoir que les entreprises du CAC 40 ont reversé plus des deux tiers de leurs bénéfices à leurs actionnaires depuis 2009, ce qui n'en a laissé que 27,3% au réinvestissement et 5,3% à leurs salariés.

"Redistribuer des dividendes aux actionnaires n’est pas illégitime", souligne Edouard Philippe, interrogé sur les résultats de cette étude par Le Monde. "Les actionnaires peuvent être de grandes institutions financières, des fonds de pension qui financent les retraites de gens pas nécessairement richissimes".

"La décision de réinvestir une part importante de ses bénéfices est une décision qui appartient à l’entreprise et à ses actionnaires", ajoute le Premier ministre. "Ceci ne nous empêche pas de développer les mécanismes d’intéressement et de participation, bien au contraire : c’est un de nos engagements qui sera rempli dans la future loi Pacte. Il faut faire en sorte que la richesse créée puisse aussi aller vers les salariés. Mais je ne veux pas me substituer aux entreprises."

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com