»
»
»
Consultation

DGSE: Tension avec Pékin? "On peut avoir un dialogue franc"

DGSE: Tension avec Pékin? "On peut avoir un dialogue franc"
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La France et la Chine sont "deux grandes puissances qui se connaissent bien", a déclaré vendredi un conseiller d'Emmanuel Macron, interrogé sur les conséquences diplomatiques de la récente affaire d’espionnage impliquant des ex-agents de la DGSE et à laquelle Pékin serait lié.

Sans confirmer explicitement l'implication de la Chine, ce conseiller, qui s'exprimait devant l'Association de la presse présidentielle à Paris, a estimé que la France pouvait avoir avec Pékin "un dialogue franc".

Le ministère français des Armées a confirmé jeudi soir que "deux de ses anciens personnels et la conjointe de l'un d'entre eux" avaient été déférés devant un juge d'instruction pour "des fait susceptibles de constituer les crimes et délits de trahison".

Les deux ex-agents, qui ont été mis en examen et écroués en décembre dernier pour trahison présumée au profit d'une puissance étrangère, ont pu livrer des informations mettant "potentiellement en cause la sécurité de l'Etat", a précisé la ministre des Armées Florence Parly vendredi matin.

Les faits avaient été révélés jeudi par l'émission "Quotidien", sur TMC, qui affirme que ces espions présumés avaient été recrutés par les autorités chinoises.

(Jean-Baptiste Vey et Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com