»
»
»
Consultation

Des inspections sur 400 hélicoptères Airbus après un crash en Norvège

Des inspections sur 400 hélicoptères Airbus après un crash en Norvège
Crédit photo © Reuters

OSLO (Reuters) - L'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a demandé mercredi des inspections immédiates sur certains hélicoptères récemment livrés par Airbus après le crash meurtrier d'un appareil du constructeur en Norvège le mois dernier.

Les enquêteurs norvégiens n'ont pas découvert la cause principale de l'accident de l'hélicoptère AS350 B3E de la compagnie Helitrans qui s'est écrasé le 31 août dans le nord de la Norvège, tuant cinq Norvégiens et leur pilote suédois.

Leur conclusion préliminaire a cependant poussé Airbus Helicopters, premier fabricant mondial d'hélicoptères civils, à prendre les devants.

Le groupe aéronautique européen souhaite procéder à des vérifications de précaution sur les pièces reliant le moteur et la boîte de transmission principale.

Une directive de l'EASA, publiée mercredi, rend désormais ces inspections obligatoires avant tout nouveau vol.

Quelque 400 hélicoptères vendus dans le monde sont concernés et portent sur des modèles légers récemment livrés et ayant moins de 300 heures de vol, dont l'AS350 B3 qui fait partie de la famille Ecureuil, la gamme la plus vendue, ainsi que l'EC130 T2.

L'appareil accidenté avait moins de 73 heures de vol.

(Gwladys Fouche et Terje Solsvik, avec Tim Hepher; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com