Des inondations terrifiantes, dit Merkel, plus de 180 morts en Europe

Des inondations terrifiantes, dit Merkel, plus de 180 morts en Europe
Crédit photo © Reuters

par Ralph Brock et Romana Fuessel

BERCHTESGADEN/BISCHOFSWIESEN, Allemagne (Reuters) - La chancelière allemande Angela Merkel a qualifié dimanche de "terrifiantes" les inondations qui ont provoqué le chaos en Europe et fait 184 morts, selon le dernier bilan disponible, alors que la Bavière était touchée à son tour par les intempéries.

La dirigeante a promis une aide rapide lors d'un déplacement dans l'une des zones les plus touchées par les pluies sans précédent et les inondations qui ont tué 157 personnes sur le seul territoire allemand au cours des derniers jours, la pire catastrophe naturelle que le pays ait vécu depuis des décennies.

"C'est terrifiant", a dit Angela Merkel à des habitants de la petite ville d'Adenau dans le Land de Rhénanie-Palatinat. "La langue allemande n'a presque pas les mots pour décrire la dévastation qui a eu lieu".

De nouvelles inondations ont touché la Bavière dimanche, faisant un mort, transformant les routes en rivières, emportant les voitures et recouvrant le sol d'une boue épaisse dans les environs de Berchtesgadener.

Des centaines de sauveteurs étaient à la recherche de survivants dans cette région qui est située à la frontière avec l'Autriche.

"Nous n'étions pas préparés à ça", a réagi l'édile local Bernhard Kern, ajoutant que la situation s'était brutalement dégradée depuis samedi soir, laissant peu de temps aux secours pour intervenir.

Environ 110 personnes sont mortes dans la région la plus durement touchée d'Ahrweiler, au sud de Cologne. De nouveaux corps pourraient être découverts lorsque le niveau de l'eau diminuera, estime la police.

Les inondations en Europe, qui ont commencé mercredi, ont principalement touché les Länder allemands de Rhénanie-Palatinat et de Rhénanie du Nord-Westphalie ainsi que certaines régions de Belgique. Des villages entiers ont été coupés du reste de la population, sans moyen de communication.

En Rhénanie du Nord-Westphalie, au moins 46 personnes sont mortes tandis que le bilan en Belgique s'élève à 27 victimes.

Le gouvernement allemand prépare une aide d'urgence de plus de 300 millions d'euros ainsi qu'un plan de reconstruction de plusieurs milliards pour réparer toits, routes et ponts, a déclaré le ministre des Finances Olaf Scholz au Bild am Sonntag.

"Les dégâts sont considérables et il est évident que ceux qui ont perdu leur entreprise, leur maison ne pourront pas surmonter ces pertes seuls".

Une aide de 10.000 euros pourrait également être accordée aux entreprises touchées par les inondations ainsi que par le Covid-19, a déclaré au journal le ministre de l'Economie Peter Altmaier.

PLUS D'ÉLECTRICITÉ

Les scientifiques, qui ont prévenu depuis longtemps que le changement climatique pourrait se traduire par de plus fortes pluies, ont indiqué qu'il faudrait plusieurs semaines pour analyser son rôle dans les averses qui ont touché la région sans discontinuer.

En Belgique, où une journée de deuil national est prévue mardi, le niveau des eaux a commencé à baisser dimanche et les travaux de nettoyage ont démarré. L'armée a été déployée dans la ville de Pepinster, dans l'est du pays, où une dizaine de bâtiments se sont effondrés, pour retrouver d'éventuelles victimes.

Des dizaines de milliers de personnes sont toujours sans électricité et les autorités belges ont également prévenu que l'alimentation en eau courante connaissait des difficultés.

Les services de secours aux Pays-Bas ont indiqué de leur côté que la situation s'était stabilisée dans le sud de la province de Limburg où des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées ces derniers jours. Le nord en revanche reste en état d'alerte.

"Dans le nord, ils surveillent ardemment les digues pour s'assurer qu'elles tiennent", a expliqué Jos Teeuwen de l'autorité régionale de gestion de l'eau lors d'une conférence de presse dimanche.

Les Pays-Bas n'ont jusque-là recensé que des dégâts matériels et aucune victime n'est à déplorer à ce stade.

A Hallein, près de Salzburg en Autriche, la rivière Kothbach sortie de son lit s'est déversée dans le centre-ville samedi soir mais aucune victime n'était à déplorer.

De nombreuses zones de la région de Salzburg et des alentours restent en état d'alerte car la pluie devrait continuer dimanche. La province du Tyrol a quant à elle relevé des niveaux d'eau jamais vu depuis plus de 30 ans.

Certaines régions de Suisse étaient également en état d'alerte face au risque d'inondations même si la situation dans les zones les plus à risque autour du lac de Lucerne et de la rivière Aare à Bern semblait s'améliorer.

(Reportage Ralph Brock et Romana Fuessel à Berchtesgaden, Wolfgang Rattay à Bad Neuenahr-Ahrweiler, Christoph Steitz à Francfort, Philip Blenkinsop à Bruxelles, Stephanie van den Berg à Amsterdam, Francois Murphy à Vienne et Matthias Inverardi à Düsseldorf, version française Gwénaëlle Barzic)


click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !