»
»
»
Consultation

Des députés LaRem votent contre des articles du projet asile

Des députés LaRem votent contre des articles du projet asile

Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La poignée de députés La République en marche qui revendique son opposition au projet de loi asile et immigration depuis sa genèse reste pour le moment fidèle à ses promesses et vote contre certains de ses articles à l'Assemblée nationale.

Depuis jeudi, l'examen des articles les plus controversés du texte a réduit à la marge l'unité de la majorité dans les débats et les scrutins publics, avant même le vote solennel du projet de loi en première lecture attendu ce week-end.

Sur l'article 5, qui réduit le délai de dépôt de la demande d'asile à 90 jours à compter de l'entrée sur le territoire français, sept députés LaRem ont voté contre jeudi soir, tandis que six autres se sont abstenus.

Sur l'article 6 qui réduit à quinze jours le délai de recours devant la Cour nationale du droit d'asile (CNDA) et aménage la possibilité de vidéo-audiences, huit députés LaRem ont voté contre et quatre autres se sont abstenus, dont le mathématicien Cédric Villani.

L'article 7, voté vendredi matin, qui permet aux autorités d'entendre la demande d'asile dans une autre langue que celle du demandeur s'il en a une "connaissance suffisante", a suscité quatre abstentions de LaRem tandis que le 8, qui définit des possibilités d'expulsion pendant la durée des recours, a réuni six opposants LaRem et trois abstentions.

Sans surprise, et malgré l'opposition de la droite des Républicains (LR) sur certains articles de protection, et de la gauche (Nouvelle Gauche, LFI, GDR) sur les passages les plus restrictifs, les premiers articles du texte ont été adoptés pour l'essentiel dans leur version amendée par la Commission des Lois.

Les débats sont susceptibles de s'accélérer fortement d'ici dimanche afin de parvenir à examiner les 42 articles du texte et de tenir un vote solennel avant le départ en vacances des députés.

(Julie Carriat, avec Elisabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com