Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Des antinucléaires occupent un pylône THT en Bretagne

Des antinucléaires occupent un pylône THT en Bretagne
Crédit photo © Reuters

RENNES (Reuters) - Quatre militants du Réseau Sortir du nucléaire se sont installés sur un pylône à très haute tension (THT) situé près de Fougères, en Ille-et-Vilaine, rapporte le Groupe d'action non violente anti-nucléaire (Ganva).

Cette action vise à "revendiquer l'abrogation du décret autorisant EDF à construire le réacteur EPR - le futur réacteur nucléaire de troisième génération qui sera implanté à Flamanville, dans le département voisin de la Manche - avant la tenue du "Grenelle de l'environnement" annoncé pour l'automne par le président Nicolas Sarkozy.

Les quatre militants écologistes se trouvent à une quinzaine de mètres du sol. Espérant y rester au moins une semaine, ils ont commencé à mettre en place "un plancher" fait de planches en bois posées sur les structures métalliques du pylône.

"Il n'est pas acceptable d'organiser un Grenelle de l'environnement avec comme préalable imposé la continuation du nucléaire. Le Réseau Sortir du nucléaire proteste contre l'acceptation, par Nicolas Hulot entre autres, de ce préalable injustifiable", explique dans un communiqué cette organisation qui regroupe plus de 700 associations.

Nicolas Sarkozy a tenu le 21 mai une réunion à l'Elysée avec des responsables d'organisations non gouvernementales écologistes, dont Nicolas Hulot.

Le Réseau s'oppose en outre à la création d'une ligne THT liée à l'EPR qui, si elle était construite, "défigurerait l'ouest de la France et ferait courir des risques sanitaires importants aux habitants et aux troupeaux".

Les quatre militants du Ganva qui sont juchés sur un pylône supportant des lignes par lesquelles passe un courant de 400.000 volts, veulent que "le gouvernement rouvre le débat sur l'EPR" et que les candidats de l'UMP aux élections législatives "se positionnent sur le sujet".

Membre du Ganva, David Lami a dit à Reuters qu'il s'agissait d'"une occupation lourde, faite pour durer longtemps".


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !