Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Décès de Jacqueline Sauvage, qui avait été graciée après avoir tué son mari violent

Décès de Jacqueline Sauvage, qui avait été graciée après avoir tué son mari violent

PARIS (Reuters) - Jacqueline Sauvage, graciée par François Hollande alors qu'elle purgeait une peine de prison pour le meurtre de son mari violent, est décédée le 23 juillet à son domicile de La Selle-sur-le-Bied (Loiret) à l'âge de 72 ans, rapporte mercredi La République du Centre.

Condamnée en 2014 à dix ans d'emprisonnement pour le meurtre en 2012 de son mari dont elle avait subi les violences pendant près de 50 ans, Jacqueline Sauvage était devenue un symbole des victimes de violences conjugales, suscitant un large soutien populaire, ainsi que celui de nombreuses personnalités politiques ou du monde du spectacle.

François Hollande lui avait accordé en décembre 2016 une remise gracieuse du reliquat de sa peine d'emprisonnement, sans que sa condamnation ne soit effacée.

(Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !