Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Début de séance positif en Europe

Début de séance positif en Europe
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes progressent en début de séance vendredi, dans le sillage de la hausse des marchés asiatiques et de la clôture de Wall Street au-dessus de ses plus bas de séance, les investisseurs privilégiant les espoirs de reprise économique et de maîtrise de la pandémie.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,72% à 4.994,46 points à 08h00 GMT. A Londres, le FTSE 100 prend 0,44% et à Francfort, le Dax avance de 0,7%.

L'indice EuroStoxx 50 est en hausse de 0,77%, le FTSEurofirst 300 de 0,57% et le Stoxx 600 de 0,61%.

Ce dernier se dirige vers un gain de plus de 3% sur la semaine , comme le CAC 40, après la forte baisse de la semaine dernière (-6,9% à Paris, -5,7% pour le Stoxx 600).

Si la séance risque d'être volatile en raison des "quatre sorcières", l'expiration des contrats à terme et des options sur actions comme sur indices, la tendance est pour l'instant clairement positive.

Elle s'appuie entre autres sur la remontée des cours du pétrole et sur les chiffres meilleurs qu'attendu des ventes au détail en Grande-Bretagne (+12% en mai, une hausse sans précédent), deux facteurs qui l'emportent sur les craintes d'un regain de l'épidémie de coronavirus en Chine et aux Etats-Unis comme sur les tensions commerciales entre les deux premières économies mondiales.

Le président américain, Donald Trump, a déclaré jeudi sur Twitter qu'il n'excluait pas un "découplage total" avec Pékin, ce qu'ont regretté les autorités chinoises.

La suite de la journée pourrait aussi dépendre du déroulement du Conseil européen en visioconférence, lors duquel les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union débattront du projet de plan de relance de 750 milliards d'euros présenté par la Commission, même si les décisions définitives ne sont pas attendues avant juillet.

VALEURS

A l'exception du compartiment du pétrole et du gaz, qui gagne 0,98% grâce à la progression des cours du baril, les plus fortes hausses sectorielles sont pour des compartiments défensifs: l'indice Stoxx européen des services aux collectivités ("utilities") gagne 1,11%, celui de l'alimentation 0,95%, celui de la santé 0,93%.

En tête du CAC 40, prend 1,91% après une recommandation d'achat de HSBC, qui évoque une évolution des ventes meilleure qu'anticipé sur le marché du pneu.

A Francfort, Lufthansa gagne 2,15% en réaction aux informations de presse selon lesquelles le premier actionnaire du groupe, le milliardaire Heinz Hermann Thiele, a pris contact avec des responsables politiques en vue de discussions sur le plan de restructuration de neuf milliards d'euros.

A la baisse Wirecard poursuit sa descente aux enfers et abandonne encore 43,86% au lendemain d'une chute de 62%. L'un des membres du directoire du spécialiste allemand des paiements a été suspendu au lendemain du refus du cabinet d'audit EY d'homologuer les comptes 2019 en raison des soupçons de fraude qui les entourent.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a fini en hausse de 0,55%, profitant de la levée des mesures de restriction des déplacements encore en vigueur dans l'archipel pour freiner la propagation du coronavirus. Sur la semaine, le marché japonais affiche une progression de 0,78%.

Sur les marchés chinois, c'est l'espoir de nouvelles mesures de soutien à l'économie qui continue de soutenir la tendance: le SSE Composite de Shanghai a pris 0,96% et le CSI 300, qui regroupe les principales capitalisations de Chine continentale, a progressé de 1,34%.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent pour l'instant une ouverture en hausse de plus de 0,6%.

Jeudi, l'indice Dow Jones a perdu 0,15% à 26.080,1 points après avoir cédé en séance jusqu'à 1,03%. Le S&P-500 a grappillé 0,06% à 3.115,31 points et le Nasdaq Composite a avancé de 0,33% à 9.943,05 points.

TAUX

Les rendements obligataires de référence de la zone euro sont en légère hausse mais les investisseurs obligataires attendant surtout de voir sur quoi débouchera le Conseil européen à distance du jour.

Celui du Bund allemand à dix ans s'affiche à -0,394%, son équivalent français à -0,0593%.

Le dix ans américain, lui, reprend plus de deux points de base à 0,7283% après en avoir cédé près de quatre jeudi.

CHANGES

Le dollar est en léger repli face à un panier de devises de référence (-0,02%) mais reste proche du plus haut de deux semaines atteint jeudi et se dirige vers un gain d'environ 0,3% sur la semaine, sa meilleure performance hebdomadaire depuis un mois.

L'euro, lui, remonte à 1,121 après être repassé la veille sous 1,12 dollar pour la première fois depuis le 4 juin, jour de la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

PÉTROLE

Le marché pétrolier est bien orienté, sur sa lancée de la veille après les promesses réaffirmées de réduction de l'offre des pays de l'"Opep+" et les dernières informations de marché sur la reprise de la demande.

Le Brent gagne 2,14% à 42,40 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 2,45% à 39,79 dollars.

(Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !