Darmanin appelle les voisins de la France à plus de coopération

Darmanin appelle les voisins de la France à plus de coopération

PARIS, 25 novembre (Reuters) - Les pays voisins de la France, en particulier la Grande-Bretagne, doivent davantage coopérer dans la lutte contre les réseaux de passeurs, a déclaré jeudi Gérald Darmanin, au lendemain de la mort d'au moins 27 migrants dans un naufrage au large de Calais.

"Nous devons arrêter d'être effectivement les seuls à pouvoir lutter contre les passeurs", a souligné sur RTL le ministre français de l'Intérieur en appelant les autorités belges, allemandes et britanniques "à nous aider à lutter contre des passeurs qui sont eux internationaux et qui se jouent des frontières".

"Ils doivent répondre à nos interrogations judiciaires, ils ne le font pas tout à fait, je l'ai déjà dit plusieurs fois à la ministre britannique" de l'Intérieur, Priti Patel, a ajouté Gérald Darmanin.

Les deux ministres doivent s'entretenir sur ce sujet ce jeudi.

Dans le sillage de l'appel à la coopération lancé mercredi par Emmanuel Macron au Premier ministre britannique Boris Johnson, Gérald Darmanin a jugé que "la Grande-Bretagne et la France doivent travailler ensemble".

Il a également dénoncé la "mauvaise gestion de l'immigration en Grande-Bretagne" ainsi que l'exploitation des clandestins sur le marché du travail local.

Gérald Darmanin a en outre annoncé l'arrestation dans la nuit d'une cinquième personne soupçonnée d'appartenir au réseau de passeurs impliqué dans ce naufrage, après l'interpellation de quatre suspects dès mercredi.

Interrogé sur France info, Franck Dhersin, vice-président de la région Hauts-de-France, a dit craindre que le bilan réel de ce naufrage ne soit beaucoup plus lourd en raison de la capacité de l'embarcation, d'une cinquantaine de personnes. Il a évoqué la possibilité que cette embarcation ait été percutée par l'un des nombreux porte-conteneurs empruntant l'étroite bande de mer entre la France et la Grande-Bretagne. (Rédigé par Myriam Rivet, édité par Bertrand Boucey)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !