»
»
»
Consultation

Danske Bank aussi dans le collimateur de la justice américaine

Danske Bank aussi dans le collimateur de la justice américaine
Crédit photo © Reuters

COPENHAGUE (Reuters) - Danske Bank a annoncé jeudi que le département de la Justice américain enquêtait à son tour sur les pratiques présumées de blanchiment d'argent portant sur plus de 200 milliards d'euros de transactions traitées par sa filiale estonienne.

Dans un communiqué, la première banque danoise dit "avoir reçu des demandes d'informations émanant du DoJ dans le cadre d'une enquête pénale liée à la branche estonienne de la banque qu'il menait", précisant qu'elle coopérait avec les autorités américaines.

Danske Bank a également annoncé mettre fin à son programme de rachat d'actions après avoir réévalué ses objectifs de fonds propres, l'autorité danoise des services financiers ayant estimé ses risques en matière de conformité et de réputation plus élevés qu'auparavant.

Le titre perdait plus de 3,5% à 160,40 couronnes danoises à la Bourse de Copenhague vers 8h50 GMT, parmi les plus fortes baisses de l'indice des valeurs européennes Stoxx 600.

Il accuse un recul de 33% depuis le début de l'année.

Le mois dernier, le directeur général de la banque, Thomas Borgen, a démissionné à la suite des accusations de blanchiment effectuées via sa filiale estonienne entre 2007 et 2015, dont la plupart sont suspectes.

Ce scandale a incité les régulateurs de l'Union européenne à à s'interroger sur les contrôles bancaires.

Les banques opérant en Estonie ont traité plus de 1.000 milliards de transactions transfrontalières entre 2008 et 2017, a annoncé mercredi la banque centrale du pays.

Danske Bank fait déjà l'objet d'enquêtes criminelles au Danemark, en Estonie et en Grande-Bretagne.

(Teis Jensen; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com