»
»
»
Consultation

Dans son message de Noël, le pape fait l'éloge des différences

Dans son message de Noël, le pape fait l'éloge des différences
Crédit photo © Reuters

par Philip Pullella

CITE DU VATICAN (Reuters) - Le pape François a placé mardi son traditionnel message de Noël sous le signe de la fraternité en invitant l'homme à considérer les différences comme une richesse plutôt qu'un danger.

Elu en 2013, le chef de l'Eglise catholique a prononcé sa sixième bénédiction "urbi et orbi" ("à la ville et au monde") sous un soleil radieux place Saint-Pierre, face à des dizaines de milliers de fidèles.

François a prôné la "fraternité entre les personnes d'idées différentes, mais capables de se respecter et d'écouter l'autre".

Le premier souverain pontife originaire d'Amérique latine a fait allusion à la polarisation du débat, dans de nombreux pays, autour de la question de l'immigration en ajoutant: "Par son incarnation, le Fils de Dieu nous indique que le salut passe par l'amour, l'accueil, le respect de notre pauvre humanité que nous partageons tous dans une grande variété d'ethnies, de langues, de cultures..., mais tous en tant que frères en humanité !"

"Nos différences ne sont pas un préjudice ni un danger, elles sont une richesse", a souligné le pape.

Le message de Noël a aussi été l'occasion pour François de passer en revue un certain nombre de pays déchirés par les conflits.

Il a appelé Israéliens et Palestiniens à "reprendre le dialogue et entreprendre un chemin de paix".

Il a exhorté la communauté internationale à "oeuvrer résolument pour une solution politique" en Syrie "qui mette de côté les divisions et les intérêts partisans".

Il a espéré que la trêve récemment obtenue par les Nations unies au Yémen "puisse finalement soulager les nombreux enfants et les populations épuisés par la guerre et la famine".

Le pape a également souhaité l'harmonie sociale au Nicaragua et au Venezuela et préconisé pour l'Ukraine une paix "respectueuse des droits de chaque nation".

La sécurité avait été renforcée à l'occasion de cette cérémonie, après l'arrestation la semaine dernière dans le sud de l'Italie d'un ressortissant somalien soupçonné d'appartenance à l'Etat islamique qui avait menacé de commettre des attentats à la bombe dans des églises, dont la basilique Saint-Pierre à Rome.

(Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com