Credit Suisse envisagerait de scinder sa banque d'investissement en trois

Credit Suisse envisagerait de scinder sa banque d'investissement en trois

22 septembre (Reuters) - Credit Suisse envisagerait de scinder sa banque d'investissement en trois entités, a rapporté le Financial Times jeudi, alors que la banque suisse tente de sortir de trois années rythmées par des scandales.

Dans le cadre des propositions faites au conseil d'administration, la banque cherche à vendre des unités rentables, telles que son activité de produits titrisés, afin d'éviter une levée de fonds préjudiciable, a indiqué l'article, citant des sources au fait du dossier.

Contacté par Reuters, Credit Suisse a refusé de commenter l'article.

Selon les propositions, la banque d'investissement pourrait être divisée en trois parties : l'activité de conseil du groupe, qu'elle pourrait céder ultérieurement ; une "bad bank" pour les actifs à haut risque qui seront liquidés ; et le reste de l'activité.

"Nous avons dit que nous ferons le point sur l'avancement de notre révision stratégique complète lorsque nous annoncerons nos résultats du troisième trimestre", a déclaré Credit Suisse selon l'article dans le journal britannique.

"Il serait prématuré de commenter les potentielles conclusions avant cela".

Le président du conseil d'administration Axel Lehmann avait nommé Ulrich Körner au poste de directeur général au cours de l'été avec pour mission de procéder à un remaniement radical de la banque, qui a été frappée par un scandale d'espionnage d'entreprise, des fermetures de fonds d'investissement, une perte de trading record et des poursuites judiciaires ces dernières années, selon l'article.

Reuters a rapporté au début du mois que Credit Suisse, la deuxième plus grande banque de Suisse, envisageait également de supprimer environ 5.000 emplois, soit un poste sur dix, dans le cadre d'un plan de réduction des coûts. (Reportage Juby Babu à Bangalore; version française Elena Vardon, édité par Kate Entringer)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !