Couvre-feu nocturne en Guadeloupe après des violences

Couvre-feu nocturne en Guadeloupe après des violences

PARIS (Reuters) - La préfecture de Guadeloupe a annoncé l'instauration, à partir de vendredi et jusqu'au 23 novembre au matin, d'un couvre-feu nocturne de 18h00 à 05h00 dans le département français d'outre-mer après plusieurs jours de violences contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les personnels soignants.

"Compte tenu des mouvements sociaux en cours & des actes de vandalisme, le préfet #Guadeloupe, a décidé l’instauration d’un #CouvreFeu à compter de ce jour de 18h à 5h", a déclaré le préfet, Alexandre Rochatte, sur son compte Twitter.

"La vente d’essence en jerrican est également interdite", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, le préfet justifie cette mesure par les violences des derniers jours et en particulier celles de la nuit de jeudi à vendredi, au cours de laquelle des barrages incendiés ont bloqué la circulation sur l'île, les forces de l'ordre ont été visées par des jets de pierre ou des tirs de mortiers d'artifice, et des bâtiments mis à feu et des commerces pillés, a-t-il dit. Le gouvernement a annoncé vendredi matin l'envoi de 200 policiers et gendarmes en renfort dans le territoire.

"La situation est insurrectionnelle", a déclaré sur France Info Olivier Serva, député La République en marche de Guadeloupe, en demandant l'ouverture d'une médiation et d'un dialogue pour sortir de l'impasse.

(Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !