»
»
»
Consultation

Coup d'arrêt aux espoirs de détente commerciale avant la Fed

Coup d'arrêt aux espoirs de détente commerciale avant la Fed
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en légère baisse mercredi à mi-séance et Wall Street est attendue sur une note mitigée en raison d'un regain d'inquiétudes sur le front commercial même si les bons résultats d'Apple devraient profiter au compartiment technologique.

La prudence est aussi de mise avant l'annonce dans la soirée de la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed).

À Paris, le CAC 40 recule de 0,12% à 5.504,59 vers 11h10 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,35% et à Londres, le FTSE cède 1,34% pénalisé par la baisse des valeurs liées à l'énergie.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 0,43%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,31% et le Stoxx 600 lâche 0,41%.

Des informations divergentes sur le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine soufflent le chaud et le froid sur les marchés.

Une information de Bloomberg selon laquelle les deux plus grandes économies du monde cherchaient à reprendre les pourparlers pour désamorcer une bataille sur les droits d'importation a grandement contribué au rebond des Bourses mardi soir.

Mais une source a depuis déclaré à Reuters que l'administration Trump s'apprêtait à proposer d'imposer des droits de douane de 25% à l'équivalent de 200 milliards de dollars (171 milliards d'euros) de produits chinois importés, et non 10% comme évoqué jusqu'à présent.

Le projet de tarifs douaniers pourrait être rendu public dès mercredi matin à Washington, a-t-on ajouté de même source. A Pékin, les autorités chinoises ont déclaré peu après qu'elles riposteraient si les Etats-Unis venaient à prendre de nouvelles mesures nuisant au commerce.

APPLE ATTENDU EN HAUSSE APRÈS SES RÉSULTATS

Dans ce contexte à nouveau tendu, les bons résultats d'Apple ne suffisent pas à soutenir les marchés actions, à l'exception notable du Nasdaq pour lequel le contrat à terme indique une ouverture en hausse de 0,2%.

Les futures sur le Dow Jones et le S&P-500 suggèrent pour leur part un repli de 0,1% à 0,2%.

Le géant de l'électronique grand public Apple est attendu en nette hausse à l'ouverture de Wall Street après la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes, ce qui pourrait permettre au groupe d'atteindre pour la première fois de l'histoire le seuil de 1.000 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Aux valeurs en Europe, le compartiment des ressources de base accuse le plus fort repli sectoriel (-1,94%), plombé par le repli général des cours des métaux, signe des tensions sur le dossier du commerce entre Washington et Pékin.

Eutelsat prend 5,68% après le relèvement de son objectif de marge pour l'exercice qui vient de s'ouvrir. Le groupe a également confirmé un retour à une légère croissance organique de son chiffre d'affaires.

Le titre Air France-KLM bondit de 3,94% après la publication par la compagnie aérienne de résultats trimestriels supérieurs aux attentes en dépit de l'impact des récents mouvements de grève.

En baisse, Veolia subit des prises de profit (-3,51%, plus fort repli du CAC 40) après des résultats semestriels en nette hausse tirés par l'international, les volumes de déchets et ses nouveaux contrats.

Bic dégringole de 8,13% à un creux de cinq ans après des résultats semestriels en baisse, toujours impactés par la faiblesse persistante des ventes de rasoirs aux Etats-Unis, les difficultés économiques du Brésil et la fermeté de l'euro.

LA FED ET DES STATISTIQUES US AU PROGRAMME

Outre les résultats, les investisseurs suivront à 18h00 GMT la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) au terme de deux jours de réunion, qui ne sera pas suivie d'une conférence de presse de son président Jerome Powell. Un statu quo est largement attendu, que ce soit sur les taux ou la communication de la banque centrale.

Sur le marché des changes, le dollar gagne 0,1% face à un panier de devises de référence et l'euro cède 0,09%.

Du côté de l'obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans revient à plus de 2,98% et son équivalent allemand prend près de trois points de base, au-delà de 0,47%, un pic d'un mois et demi.

Aux indicateurs, les investisseurs suivront à 12h15 GMT l'enquête ADP sur l'emploi privé et l'indice ISM du secteur manufacturier aux Etats-Unis à 14h00 GMT.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut baissent avec le regain de tensions sur le commerce et après la parution de données de l'industrie montrant une hausse inattendue des stocks de brut américains.

(Édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com