Coronavirus : Pré-commande américaine pour 1 Md$ du traitement de GSK par anticorps monoclonaux

Coronavirus : Pré-commande américaine pour 1 Md$ du traitement de GSK par anticorps monoclonaux
Coronavirus : Pré-commande américaine pour 1 Md$ du traitement de GSK par anticorps monoclonaux
Crédit photo © Reuters

par Pushkala Aripaka

BENGALORE (Reuters) - Les Etats-Unis ont signé deux contrats d'un montant d'environ un milliard de dollars (près de 900 millions d'euros) pour une commande du traitement du COVID-19 à base d'anticorps monoclonaux sotrovimab, développé par le laboratoire britannique GSK et la biotech américaine Vir Biotechnology, annoncent mercredi les deux laboratoires dans un communiqué commun.

"GSK fournira ces doses au gouvernement américain d'ici au 17 décembre 2021" et les contrats permettent aux Etats-Unis de bénéficier d'une option d'achat de doses supplémentaires jusqu'en mars 2022, notent les deux groupes dans leur communiqué sans préciser le nombre de doses concernées.

Ils annoncent en revanche que ces nouveaux contrats avec l'administration Biden portent à 750.000 le nombre total de doses de sotrovimab (dont le nom commercial est Xevudy) pré-commandées à travers le monde.

Parmi les pré-commandes déjà annoncées figurent notamment celles du Canada, pour 10.000 doses, ou celle de l'Union européenne, qui peut aller jusqu'à 220.000 doses.

Ce traitement monodose injectable, à base de copies d'anticorps dirigés contre le virus SARS-CoV-2 obtenues par génétique, peut être utilisé chez les patients souffrant d'une forme légère à modérée de COVID-19 ne nécessitant pas de supplémentation en oxygène et susceptibles de développer une forme grave.

Il bénéficie pour l'instant d'une autorisation d'urgence de la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité sanitaire américaine.

L'Agence européenne des médicaments (AEM) a donné en mai dernier un avis positif sur son utilisation après une première évaluation mais poursuit ses analyses en vue d'accorder ou non une autorisation de mise sur le marché formelle.

D'autres pays lui ont déjà accordé des autorisations de mise sur le marché, parfois conditionnelles ou temporaires, comme l'Australie, le Canada, l'Italie ou la Suisse par exemple.

Même si les vaccins restent au coeur de la stratégie de lutte contre la pandémie de COVID-19, des traitements prometteurs commencent à venir renforcer l'arsenal de prise en charge.

"Au vu des preuves qui s'accumulent, et démontrent la capacité (du sotrovimab) à rester actif contre les variants en circulation, y compris le variant Delta, nous sommes confiant dans le fait qu'il continuera à être important dans la lutte contre le COVID-19", estime le Dr George Scangos, PDG de Vir Biotechnlogy.

Les ventes de Xevudy ont représenté 130 millions de livres (plus de 150 millions d'euros) pour GSK sur les neuf premiers mois de l'année.

Outre GSK, d'autres laboratoires ont développé des traitements contre le COVID-19 à base d'anticorps monoclonaux, comme les "cocktails" (bithérapies) proposées par le laboratoire suisse Roche en partenariat avec la biotech américaine Regeneron et par l'américain Eli Lilly ou encore le traitement développé par le britannique AstraZeneca.

(Reportage Pushkala Aripaka à Bengalore, avec la contribution de Myriam Rivet à Paris pour la version française, édité par Nicolas Delame)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !