Coronavirus : Le Québec veut taxer les personnes refusant le vaccin

Coronavirus : Le Québec veut taxer les personnes refusant le vaccin
Coronavirus : Le Québec veut taxer les personnes refusant le vaccin
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - Le Québec, la deuxième province canadienne la plus peuplée, travaille à l'élaboration d'une "contribution santé" pour les adultes refusant d'être vaccinées contre le COVID-19 sans raison médicale, a déclaré le Premier ministre provincial François Legault.
Les habitants non-vaccinés du Québec représentent une charge financière pour les vaccinés, a-t-il dit, indiquant que le gouvernement local étudiait le montant à fixer pour cette "taxe" tout en se penchant sur l'aspect juridique d'un tel levier.

Si de nombreux pays ont mis en place des restrictions pour les personnes non-vaccinées contre le COVID-19 avec, dans de rares cas, une amende pour les personnes âgées refusant le vaccin, taxer tous les adultes non-vaccinés serait une mesure rare et vraisemblablement controversée.

"Le vaccin est la clé pour combattre le virus. C'est la raison pour laquelle nous étudions une contribution santé pour les adultes refusant d'être vaccinés pour des raisons non-médicales", a dit François Legault lors d'un point de presse.

Avec la propagation du variant Omicron du coronavirus, des provinces à travers le Canada connaissent une résurgence épidémique qui a contraint à l'isolement des dizaines de milliers de personnes et mis la pression sur les systèmes de santé.

D'après François Legault, si seuls environ 10% des Québécois ne sont pas vaccinés, ils représentent environ 50% des patients en unités de soins intensifs.

(Reportage Ismail Shakil à Bangalore; version française Jean Terzian)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !