Coronavirus : Le Japon prolonge ses mesures frontalières, va vacciner les enfants

Coronavirus : Le Japon prolonge ses mesures frontalières, va vacciner les enfants
Coronavirus : Le Japon prolonge ses mesures frontalières, va vacciner les enfants
Crédit photo © Reuters

TOKYO (Reuters) - Le Japon va maintenir jusqu'à la fin février, au moins, les restrictions frontalières mises en place pour enrayer la propagation du variant Omicron du coronavirus, a déclaré mardi le Premier ministre Fumio Kishida, qui a annoncé le début de la vaccination des enfants âgés de moins de 12 ans.

Tokyo a mis en place en fin d'année 2021 les mesures frontalières parmi les plus strictes au monde, interdisant l'entrée sur le territoire japonais de tous les ressortissants étrangers, y compris les étudiants, résidents permanents et parents étrangers de citoyens japonais.

Ces mesures, qui ont provoqué dans certains cas un éloignement familial, ont déclenché un vent de critiques et des appels pour que le gouvernement assouplisse les restrictions.

D'après la presse locale, des aménagements sont envisagés par le gouvernement dans des cas exceptionnels.

"Grâce aux mesures frontalières les plus strictes parmi les pays du G7, nous sommes parvenus à maintenir la propagation d'Omicron à un niveau minimal, ce qui nous a donné du temps pour nous préparer à faire face à des contaminations locales", a dit Fumio Kishida.

"Nous allons maintenir le cadre actuel de mesures jusqu'à la fin février pour le moment, tout en prenant les mesures nécessaires du point de vue humanitaire et dans l'intérêt national", a-t-il ajouté devant les journalistes.

Notant que de nombreuses incertitudes demeuraient sur le variant Omicron du coronavirus, Fumio Kishida a déclaré que celui-ci semblait représenter un danger moindre s'agissant des formes graves du COVID-19.

Malgré cela, il a annoncé que le Japon allait commencer à vacciner les enfants âgés de moins de 12 ans, alors que de nombreuses régions ont enregistré une flambée des contaminations quotidiennes au coronavirus.

(Reportage Yoshifumi Takemoto et Elaine Lies; version française Jean Terzian)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !