Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Coronavirus : L'OMS réclame des pratiques de dépistages accentuées

Coronavirus : L'OMS réclame des pratiques de dépistages accentuées
Crédit photo © Reuters

GENEVE (Reuters) - L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a enjoint lundi à tous les pays d'accentuer les programmes de dépistage de la population, qu'elle présente comme la meilleure manière de ralentir la progression de la pandémie de coronavirus.

"Nous avons un message simple à tous les pays: testez, testez, testez les gens", a dit le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse à Genève.

Sans test de dépistage, a-t-il dit, on ne peut pas isoler les patients contaminés par le coronavirus et la chaîne d'infection ne peut pas être brisée.

Cette stratégie a montré des effets positifs en Chine, en Corée du Sud et à Singapour, a souligné le directeur général de l'OMS.

Il a par ailleurs demandé à ce que les patients présentant des formes légères du Covid-19 soient isolés et se soignent chez eux notamment dans les pays qui ne disposent pas de capacités médicales suffisantes.

Cette question des capacités médicales est particulièrement cruciale, a souligné le directeur général de l'OMS, puisque même les pays dotés de systèmes de santé performants luttent pour éviter la saturation.

Tedros a souligné qu'il était profondément préoccupé par les effets du coronavirus sur les pays en développement ou les pays les moins avancés où les populations sont déjà victimes de malnutrition ou d'autres problèmes de santé.

"Tous les pays devraient pouvoir tester tous les cas suspects, on ne peut pas combattre cette pandémie à l'aveugle", a-t-il dit, ajoutant que l'OMS travaillait avec le secteur privé pour augmenter la production d'équipements de protection.

"L'économie de marché a échoué" dans ce domaine, a-t-il dit.

Paul Molinaro, responsable des opérations, du soutien et de la logistique à l'OMS, a insisté sur la nécessité de produire "à une échelle industrielle" les tests de dépistage et les équipements de protection.

(John Revill et Emma Farge; version française Henri-Pierre André)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !