Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Coronavirus : L'enquête de l'OMS à Wuhan s'achève, Pékin et Washington continuent de se quereller

Coronavirus : L'enquête de l'OMS à Wuhan s'achève, Pékin et Washington continuent de se quereller
Crédit photo © Reuters

par Gabriel Crossley

PÉKIN (Reuters) - La Chine a exhorté mercredi Washington à demander à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui vient d'achever son travail de terrain dans la ville de Wuhan, d'enquêter sur les origines de l'épidémie de coronavirus aux Etats-Unis.

Quelques heures après que l'équipe de l'OMS a révélé, lors d'une conférence de presse tenue mardi à Wuhan, les résultats préliminaires de ses investigations, l'administration de Joe Biden a dit vouloir examiner de près les données utilisées, qui ont conclu que les chauves-souris restaient une source probable du virus et non un laboratoire.

"Nous souhaitons que du côté américain, ils puissent, comme la Chine, faire montre d'une attitude ouverte et transparente, et être en mesure d'inviter des experts de l'OMS aux États-Unis pour mener des recherches et des inspections retraçant l'origine (du virus)", a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Wang Wenbin lors d'un point de presse quotidien.

La Chine affirme que la source du coronavirus SARS-CoV-2 se trouve à l'extérieur de ses frontières.

Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche, a déclaré mardi que l'administration de Joe Biden n'avait pas été impliquée dans la "planification et la mise en oeuvre" de l'enquête de l'OMS et souhaitait procéder à un examen indépendant de ses conclusions.

"Les États-Unis examinent indépendamment les données de l'OMS ? C'est l'OMS qui devrait examiner les données des États-Unis", a déclaré Hu Xijin, rédacteur en chef du Global Times.

"Avons-nous tous mal entendu, ou cette porte-parole n'a donc vraiment aucune honte ?"

Les conclusions de l'OMS "réfutent complètement la théorie du complot soulevée par certains faucons anti-chinois, comme l'ancien secrétaire d'État américain Mike Pompeo, qui a accusé l'Institut de virologie de Wuhan d'être à l'origine du virus", a ajouté le Global Times.

Mike Pompeo avait déclaré qu'il y avait "une quantité significative de preuves" selon lesquelles le nouveau coronavirus était issu d'un laboratoire chinois.

(Version française Juliette Portala, édité par Jean-Stéphane Brosse)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !