Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Coronavirus : L'Allemagne ne devrait pas lever ses restrictions avant 2021

Coronavirus : L'Allemagne ne devrait pas lever ses restrictions avant 2021
Crédit photo © Reuters

BERLIN (Reuters) - Les restrictions en vigueur en Allemagne pour lutter contre l'épidémie due au nouveau coronavirus resteront certainement en place jusqu'en janvier, a déclaré jeudi Angela Merkel.

"Etant donné le nombre élevé de contaminations, nous considérons que les restrictions en vigueur avant Noël continueront d'être valables jusque début janvier, certainement dans la plus grande partie de l'Allemagne", a dit la chancelière devant le Bundestag.

"Nous devons dire, malheureusement, que nous ne pouvons pas promettre d'assouplissement pour Noël et le Nouvel An", a-t-elle ajouté.

L'Allemagne a instauré le 2 novembre un "confinement léger" pour un mois afin d'endiguer une deuxième vague de l'épidémie. Les bars et les restaurants ont fermé, mais les écoles et les commerces sont restés ouverts.

Angela Merkel et les dirigeants des 16 Länder allemands sont convenus mercredi de prolonger et de renforcer ces restrictions au moins jusqu'au 20 décembre.

A partir du 1er décembre, les rassemblements privés seront ainsi limités à cinq personnes même si, durant les fêtes de fin d'année, ce nombre sera porté à dix, sans compter les enfants. Les familles sont toutefois incitées à éviter tout contact social pendant une semaine avant de se réunir.

L'Allemagne s'approche du seuil d'un million de personnes contaminées par le nouveau coronavirus. Le nombre de cas confirmés dans le pays a grimpé à 983.588, soit 22.268 cas de plus que la veille, selon les données communiquées jeudi par l'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses.

L'épidémie a fait 15.160 morts en Allemagne, avec 389 décès supplémentaires en 24 heures.

Le secrétaire général de la chancellerie a pour sa part évoqué un maintien des règles de distanciation sociale au-delà du mois de janvier.

"Nous avons devant nous des mois d'hiver difficiles. Cela continuera jusqu'en mars", a dit Helge Braun à la chaîne de télévision RTL.

"Après mars, je suis très optimiste parce que nous serons probablement capables de vacciner de plus en plus de gens et ce sera plus facile de maintenir les taux d'infection à un bas niveau avec le printemps", a-t-il ajouté.

Angela Merkel a évoqué une mise à disposition des premiers vaccins avant Noël.

(Thomas Seytal et Joseph Nasr, avec Thomas Escritt; version française Bertrand Boucey)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !