Coronavirus: L'Allemagne envisage de nouvelles restrictions face à Omicron

Coronavirus: L'Allemagne envisage de nouvelles restrictions face à Omicron
Coronavirus: L'Allemagne envisage de nouvelles restrictions face à Omicron
Crédit photo © Reuters

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne doit envisager un durcissement des restrictions sur les relations sociales et accélérer sa campagne de rappel vaccinal contre le COVID-19 face à l'arrivée de la vague de contaminations provoquée par le variant Omicron du coronavirus responsable de la maladie, a déclaré le ministre allemand de la Santé, cité mercredi.

Le chancelier Olaf Scholz doit rencontrer vendredi les ministres-présidents des Länder pour débattre de la réponse des autorités fédérales et régionales à la propagation d'Omicron.

"Un durcissement sera malheureusement nécessaire pour contrer la puissante vague qui arrive sur nous", a dit Karl Lauterbach au groupe de médias RedaktionsNetzwerk Deutschland, sans fournir de détails.

Le nombre quotidien de contaminations a reflué tout au long du mois de décembre en Allemagne après l'instauration notamment d'un pass vaccinal pour de nombreuses activités. Elles ont toutefois commencé à rebondir depuis une semaine.

L'Institut Robert-Koch pour les maladies infectieuses a fait état mercredi de 58.912 nouvelles infections, soit 47% de plus qu'une semaine auparavant. L'Allemagne a aussi enregistré 346 décès supplémentaires pour un bilan de 112.925 morts depuis le début de l'épidémie.

Karl Lauterbach a estimé que les restrictions actuelles avaient réduit de moitié les contacts sociaux en Allemagne par rapport à la période antérieure à la pandémie.

Cité dans la presse allemande, le ministre des Finances, Christian Lindner, a déclaré que le gouvernement ne souhaitait pas imposer un nouveau confinement.

"Nous voulons éviter des fermetures générales et localisées à l'avenir", a-t-il dit aux journaux Stuttgarter Nachrichten et Neue Berliner Redaktionsgesellschaft.

"Notre objectif est de maintenir autant que possible la vie sociale et d'éviter autant que possible les dégâts sociaux", a-t-il ajouté.

Karl Lauterbach a dit souhaiter que plus de 80% des personnes pleinement vaccinées reçoivent une dose de rappel, soit environ 56% de la population. "La dose de rappel est la meilleure protection contre le variant Omicron", a-t-il déclaré.

L'Allemagne affiche une couverture vaccinale contre le COVID-19 relativement faible par rapport aux pays d'Europe occidentale: 71,3% de sa population est pleinement vaccinée et 39,3% a reçu un rappel.

(Reportage Emma Thomasson, version française Bertrand Boucey, édité par Nicolas Delame)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !