Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Coronavirus: Bars et restaurants parisiens espèrent éviter la fermeture

Coronavirus: Bars et restaurants parisiens espèrent éviter la fermeture
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les bars et restaurants parisiens espéraient encore vendredi éviter une fermeture complète de leurs établissements, comme cela est le cas à Marseille, malgré la recrudescence de l'épidémie liée au nouveau coronavirus dans la capitale.

Quatre organisations patronales du secteur (GNC, GNI, UMIH et SNRTC) ont indiqué à Reuters qu'elles allaient être reçues dans l'après-midi au ministère de la Santé pour présenter une série de propositions visant à renforcer le protocole sanitaire, conformément à une demande en ce sens du ministre Olivier Véran.

Jeudi soir, ce dernier a annoncé que Paris et ses départements voisins seraient placés lundi en état d'alerte maximale si la situation sanitaire continuait de s'y dégrader, alors qu'un "début d'embellie" est constaté à Bordeaux, Nice et Marseille. [nL8N2GS65D]

"La base est très inquiète, parfois excédée. Le message c'est 'laissez-nous travailler'", a dit à Reuters Roland Héguy, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH). "On est conscients des menaces sanitaires et tout à fait disponibles pour adapter notre protocole."

Parmi les propositions des restaurateurs figurent la prise de température des salariés et des clients ainsi que la mise en place d'un "cahier de rappel" pour remonter le fil en cas de contamination.

"Les clients pourront laisser leurs noms et numéros de téléphone qui seront conservées pendant une durée d'un mois. Ils seront ainsi alertés par les autorités sanitaires en cas de suspicion de contamination de toute personne présente dans un établissement en même temps qu'eux", est-il précisé dans un document consulté par Reuters.

Les organisations proposent de limiter à huit au lieu de dix le nombre de convives à une même table et de procéder au paiement à table afin que le client n'ait pas à se déplacer.

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a précisé ce vendredi matin que le Haut Conseil de santé publique devrait rendre un avis ce week-end sur ce protocole renforcé.

Pour appuyer leur demande de rester ouverts malgré l'épidémie, le personnel de certains bars et restaurants de la capitale portait un brassard noir à l'heure du déjeuner.

"C'est une grande inquiétude pour nos emplois, nos salaires, notre avenir", a dit à Reuters Andrea Vincenzi, patronne du restaurant La Ville de Provins, près de la gare de l'Est.

Une manifestation de restaurateurs était prévue dans l'après-midi aux Invalides.

(Elizabeth Pineau, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !