Contestation de crimes contre l'humanité : la relaxe de Zemmour confirmée en appel

Contestation de crimes contre l'humanité : la relaxe de Zemmour confirmée en appel
Contestation de crimes contre l'humanité : la relaxe de Zemmour confirmée en appel
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La cour d'appel de Paris a confirmé jeudi la relaxe d'Eric Zemmour qui était poursuivi pour "contestation de crime contre l'humanité", rapportent des médias.

Le candidat de "Reconquête!" à l'élection présidentielle avait été relaxé en première instance, en février 2021, par la 17e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Paris. Le parquet avait alors fait appel de cette décision et le procès en seconde instance s'était déroulé en janvier dernier.

L'essayiste d'extrême droite était poursuivi pour avoir déclaré en octobre 2019 sur la chaîne CNEWS que le maréchal Pétain avait "sauvé" des juifs français durant la Seconde guerre mondiale.

Lors du procès en seconde instance, l'avocat général avait réclamé une peine de 100 jours-amendes à 100 euros.

Dans un autre dossier, Eric Zemmour a été condamné en janvier dernier pour "provocation à la haine et à la violence" et "injures publiques envers un groupe de personnes en raison de leur origine" après des propos en 2020 sur les mineurs étrangers isolés qu'il avait qualifiés de "voleurs", "assassins" et "violeurs".

Il a annoncé jeudi se présenter aux élections législatives de juin dans la quatrième circonscription du Var.

(Rédigé par Sophie Louet, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !