Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Commerce : Trump "pas intéressé" par la renégociation de l'accord USA-Chine

Commerce : Trump "pas intéressé" par la renégociation de l'accord USA-Chine
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON/PEKIN (Reuters) - Le président américain Donald Trump a déclaré lundi qu'il s'opposait à une renégociation de l'accord commercial de "phase 1" signé en janvier avec la Chine, après qu'un journal officiel chinois a rapporté que des conseillers à Pékin appelaient à de nouvelles discussions et une possible révision de l'accord.

Donald Trump, qui avait lui-même émis par le passé l'hypothèse de se retirer de l'accord, a indiqué qu'il souhaitait voir si Pékin allait respecter ses engagements, en achetant massivement des produits américains.

A la question de savoir s'il pourrait envisager de retravailler les termes de l'accord, il a répondu: "Non, pas du tout. Pas même un petit peu".

"Nous avons signé un accord. Je l'ai entendu aussi, leur souhait de rouvrir les discussions commerciales, pour obtenir pour eux un meilleur accord", a poursuivi le président américain lors d'un point de presse à la Maison blanche.

Le Global Times, tabloïd en langue anglaise adossé au Parti communiste chinois (PCC), a rapporté lundi que des conseillers proches des négociations ont suggéré que des représentants chinois ravivent la possibilité d'invalider l'accord commercial et d'en négocier un nouveau afin de faire pencher davantage la balance du côté chinois.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès des services du représentant américain au Commerce à propos de l'article du Global Times.

Les principaux négociateurs chinois et américains sur le commerce ont eu vendredi dernier un entretien téléphonique lors duquel ils sont convenus de collaborer pour faciliter la mise en application de l'accord de "phase 1".

Cet entretien est survenu dans un climat de tensions accrues entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales sur la question du coronavirus. La crise sanitaire a provoqué une guerre des mots entre Washington et Pékin, au point de jeter une ombre sur l'application de l'accord de "phase 1" et l'ouverture de discussions de "phase 2".


(Andrea Shalal à Washington et Ryan Woo à Pékin, avec David Brunnstrom à Washington; version française Jean Terzian)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !