Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Clôture en ordre dispersé en Europe, Wall Street dans le rouge

Clôture en ordre dispersé en Europe, Wall Street dans le rouge
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mardi tandis que les indices new-yorkais évoluait dans le rouge, les marchés actions paraissant marquer une pause après le mouvement de nette hausse observé sur plusieurs séances grâce aux espoirs de vaccin contre le COVID-19.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,21% à 5.483 points. Le Footsie britannique a cédé 0,87% et le Dax allemand a fini quasiment stable (-0,04%).

L'indice EuroStoxx 50 a grappillé 0,07%, le FTSEurofirst 300 a reculé de 0,23% et le Stoxx 600 de 0,24%.

Au lendemain d'une séance marquée par un vent d'optimisme grâce aux annonces très encourageantes de l'américain Moderna sur le développement d'un vaccin efficace contre le COVID-19, les investisseurs ont préféré faire preuve de prudence et prendre quelques bénéfices.

VALEURS

Les prises de profit ont affecté plusieurs secteurs comme l'indice Stoxx européen du tourisme et des loisirs qui a cédé 1,06%.

Dans l'actualité des entreprises, EasyJet a perdu 1,93% après l'annonce de la première perte annuelle de son histoire, même si la compagnie à bas coûts britannique souligne que les nouvelles sur les vaccins ont dopé les réservations.

A Paris, Iliad a cédé 1,56% après avoir publié un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 6,3% mais dit s'attendre à un ralentissement sur les trois derniers mois de 2020.

A la hausse, Vallourec a bondi de 9,43% après avoir annoncé projeter de convertir en actions la moitié de sa dette et Trigano de 11,73% après ses résultats annuels.

A Madrid, BBVA a perdu 4,40% après l'annonce de discussions en vue d'une fusion avec Sabadell, qui s'est adjugé 6,75%.

A WALL STREET

Au moment de la clôture européenne, Wall Street évoluait en baisse après les chiffres décevants des ventes au détail et la flambée de l'épidémie aux Etats-Unis.

L'indice Dow Jones perdait 0,66% et le Standard & Poor's 500 0,45% après avoir atteint des sommets en clôture lundi grâce aux annonces sur le vaccin de Moderna. Le Nasdaq Composite reculait de 0,33%.

"La situation est conflictuelle pour le marché entre l'orientation à court terme de l'économie, troublée par les cas très élevés de COVID-19 et le plus long terme avec les vaccins qui pourraient mettre fin aux restrictions sanitaires", a déclaré Rick Meckler chez Cherry Lane Investments.

L'action Tesla grimpait de 6,35% après l'annonce de l'entrée prochaine du constructeur de véhicules électriques dans l'indice S&P-500.

Amazon gagnait 0,47% après la lancement d'une offre de pharmacie en ligne, une entrée sur le marché de la distribution du médicaments qui pèse sur les enseignes de "drugstores" Walgreens (-9,12%), CVS (-8,43%) et Rite Aid (-15,29).

TAUX

Sur le marché obligataire américain, le rendement des Treasuries à dix ans perd plus de trois points de base à 0,8717% après la publication d'une augmentation moins importante que prévu des ventes au détail en octobre (+0,3%) du fait de la pandémie et de la baisse de revenus des ménages avec la fin du soutien budgétaire du gouvernement.

"C'est le premier signe que le quatrième trimestre sera plutôt faible", a déclaré Tom Simons, économiste chez Jefferies. "L'administration américaine n'a pas réussi à mettre en place un nouveau plan de relance (...) nous commençons à voir maintenant les effets d'une inaction cet l'été."

En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans a fini en légère baisse à -0,563%.

CHANGES

Sur le marché des changes, le dollar recule de 0,22% face à un panier de devises de référence, permettant à l'euro de s'apprécier autour de 1,1861 dollar.

La livre sterling avance face au dollar et à l'euro, après une information du quotidien The Sun selon laquelle le négociateur britannique en chef sur le Brexit a déclaré au Premier ministre Boris Johnson s'attendre à un accord commercial avec l'Union européenne "en début de semaine prochaine".

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont en recul, les inquiétudes concernant l'impact à court terme de la pandémie sur la demande l'emportant sur les espoirs d'un vaccin et d'une réduction de l'offre de l'"Opep+".

Le Brent perd 1,14% à 43,32 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,9% sous 41 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !