Christopher Waller presse la Fed d'accélérer le 'tapering' et de relever les taux

Christopher Waller presse la Fed d'accélérer le 'tapering' et de relever les taux
Christopher Waller presse la Fed d'accélérer le 'tapering' et de relever les taux
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - La Réserve fédérale américaine (Fed) devrait se tenir prête à accélérer le rythme de sa réduction des achats d'obligations ("tapering") et à relever ses taux d'intérêt plus tôt que ce qui est actuellement prévu au regard de la persistance d'une inflation élevée et de la vigueur des créations d'emplois, a déclaré vendredi Christopher Waller, l'un des gouverneurs de la banque centrale américaine.

"L'amélioration rapide du marché du travail et les mauvais chiffres sur l'inflation m'ont poussé à privilégier un rythme de réduction plus rapide des achats d'actifs et un retrait plus rapide de la politique accommodante en 2022", écrit-il dans son projet de déclaration prévue au Center for Financial Stability à New York.

Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont augmenté plus que prévu en octobre (+0,4%) à leur rythme annuel (+6,2%) le plus élevé depuis 1990, ont montré des statistiques publiées la semaine dernière.

La Fed a annoncé au début du mois qu'elle allait réduire dans un premier temps de 15 milliards de dollars par mois ses achats d'obligations du Trésor et de prêts immobiliers titrisés (MBS), qui représentent pour l'instant 120 milliards de dollars (104 milliards d'euros) mensuels, avec pour objectif de les arrêter définitivement mi-2022.

Ce n'est qu'à l'issue de ce processus que les taux d'intérêt, actuellement proches de zéro, pourraient être relevés, selon les décideurs de la Fed.

"Tous les chocs ont tendance à être transitoires et à s'estomper; selon cette logique, la Fed ne devrait jamais réagir à aucun choc, mais parfois elle le fait, comme ça devrait être le cas ici (...), une politique monétaire appropriée réagit à ces mouvements d'inflation", a expliqué Christopher Waller.

Cette semaine, James Bullard, le président de l'antenne de Saint-Louis de la banque centrale américaine, a plaidé lui aussi pour un biais plus "restrictif" ('hawkish') lors de la prochaine réunion de la Fed, prévue les 14 et 15 décembre.

(Reportage Lindsay Dunsmuir; version française Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !