»
»
»
Consultation

Chine: La lutte contre la corruption encore insuffisante, dit Xi

Chine: La lutte contre la corruption encore insuffisante, dit Xi
Crédit photo © Reuters

PEKIN (Reuters) - Le président chinois Xi Jinping a une nouvelle foi indiqué que la lutte contre la corruption lancée à son arrivée au pouvoir n'était pas terminée, alors que s'ouvre une exposition sur ce thème au Musée national de Pékin.

Depuis son arrivée au pouvoir il y a près de six ans, Xi Jinping a supervisé une vaste campagne de moralisation des pratiques. Des dizaines de hauts fonctionnaires et dirigeants du parti ont été emprisonnés, y compris l'ancien chef de la sécurité intérieure tant redouté, Zhou Yongkang.

Comme d'autres avant lui, le numéro un chinois a souligné que la survie même du Parti communiste chinois, le parti unique au pouvoir, était en jeu.

S'adressant à des dirigeants du parti, Xi Jinping a déclaré que depuis le 18e congrès du PCC, où il été nommé secrétaire général du parti fin 2012, les efforts pour imposer plus de rigueur avaient obtenu des "résultats notables".

"Mais c'est encore loin d'être couronné de succès", a déclaré le numéro un chinois selon une dépêche de l'agence de presse officielle Chine nouvelle datée de mercredi.

"Les problèmes en suspens dans le parti de la pensée impure, de la politique impure, de l'organisation impure et des styles de travail impurs doivent encore être résolus", a-t-il ajouté.

Le parti doit développer un bon système pour former, sélectionner, gérer et affecter les responsables, a-t-il dit.

"Lors de la promotion et de l'affectation d'un fonctionnaire, les critères devraient être son intégrité et son mérite, et non son expérience, et s'il convient au poste", a dit Xi Jinping.

"L'intégrité politique sera le principal critère de sélection des responsables", a-t-il ajouté.

Le parti améliorera également la supervision interne et développera un système pour surveiller les responsables en ce qui concerne "leur foi, leur performance, leur style de travail et leur intégrité," il a dit.

Xi a progressivement renforcé le contrôle du parti dans tous les aspects de la vie depuis qu'il est à sa tête. Son pouvoir personnel s'est aussi considérablement renforcé cette année aussi. En mars, il a fait modifier la Constitution pour supprimer la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels.

Une nouvelle exposition a été inaugurée au Musée national de Pékin pour illustrer la "nouvelle ère" de Xi Jinping, rapportent mercredi les médias officiels.

On peut y voir une copie papier de la Constitution révisée que Xi Jinping a juré de respecter, une lettre que lui a écrit un éleveur de la région nord de la Mongolie intérieure, et même des copies de factures de restaurant, censées démontrer sa frugalité.

(Ben Blanchard et Christian Shepherd; Danielle Rouquié pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com