Chine : La descente aux enfers boursière d'Evergrande se poursuit...

Chine : La descente aux enfers boursière d'Evergrande se poursuit...
Chine : La descente aux enfers boursière d'Evergrande se poursuit...
Crédit photo © Reuters

par Clare Baldwin et Andrew Galbraith

SHANGHAI/HONG KONG (Reuters) - Les actions et les obligations du géant chinois de l'immobilier China Evergrande Group ont poursuivi leur chute jeudi après des informations selon lesquelles il s'apprête à faire défaut sur des emprunts bancaires et à suspendre les intérêts sur certains produits financiers.

Le dossier est suivi de près par les autorités financières en raison de l'ampleur des engagements financiers du groupe (1.970 milliards de yuans, soit près de 260 milliards d'euros) et du risque de déstabilisation de l'ensemble du système financier chinois qu'ils impliquent.

Deuxième promoteur immobilier de Chine, Evergrande avait précisé l'an dernier que ses engagements concernaient plus de 128 banques et 121 institutions non-bancaires.

Jeudi, la Bourse de Shenzhen a suspendu temporairement la cotation de deux obligations cotées du groupe dont la valeur chutait de plus de 20%. À la reprise des échanges, l'une d'elles accusait une baisse de plus de 30%, ce qui a nécessité une nouvelle suspension. Les deux titres ne valent plus désormais qu'un tiers environ de leur valeur d'émission.

L'action Evergrande cotée à Hong Kong a quant à elle cédé jusqu'à plus de 10% avant de ramener ses pertes à 4,3% en clôture. Depuis le début de l'année, sa chute atteint 76%.

L'agence d'information financière REDD a rapporté mercredi, en citant des sources informées par des banques, qu'Evergrande avait annoncé à deux de ses créanciers qu'il prévoyait de suspendre le 21 septembre le paiement des intérêts sur certains emprunts bancaires. Selon REDD, le groupe pourrait aussi cesser tous les paiements sur ses produits de gestion de patrimoine.

Evergrande s'est refusé à commenter ces informations.

Les notes financières du groupe ont été dégradées par plusieurs agences de notation ces derniers jours, dont Fitch, Moody's et China Chengxin International (CCXI).

Mercredi, Fitch a estimé qu'un défaut semblait désormais probable en raison de la situation de trésorerie tendue du groupe, de la baisse de ses ventes, des impayés à ses fournisseurs et sous-traitants et de ses difficultés à céder des actifs.

Fin août, Evergrande a averti qu'il était exposé à des risques de liquidité et de défaut en expliquant qu'il allait adapter ses projets de construction et lancer des promotions commerciales tout en cherchant à repousser certaines échéances financières, à céder des actifs et à attirer de nouveaux investisseurs.

(Reportage Andrew Galbraith à Shanghai et Clare Jim à Hong Kong;, version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !