Chine : La banque centrale abaisse le taux de réserves des banques

Chine : La banque centrale abaisse le taux de réserves des banques

(Actualisé avec précisions)

PEKIN, 25 novembre (Reuters) - La Banque populaire de Chine (BPC) a annoncé vendredi une réduction d'un quart de point du taux de réserves obligatoires des banques, une mesure susceptible de favoriser le crédit et donc de soutenir l'économie.

Cette baisse, effective à partir du 5 décembre, devrait libérer quelque 500 milliards de yuans (environ 67 milliards d'euros) de liquidités, a précisé la banque centrale.

Cette initiative, qui fait suite à une précédente réduction de 25 points de base en avril, était largement attendue.

Les médias d'Etat ont rapporté mercredi, en citant le cabinet, que Pékin procéderait au moment opportun à des baisses du taux de réserves, parallèlement à d'autres mesures de politique monétaire, pour maintenir une liquidité raisonnablement abondante.

La BPC se livre à un numéro d'équilibriste en cherchant à soutenir son économie au ralenti mais sans opter pour de fortes baisses de taux, susceptibles d'alimenter les pressions inflationnistes et de favoriser les sorties de capitaux du pays.

La banque centrale a maintenu lundi ses taux préférentiels de prêt inchangés pour un troisième mois consécutif, la faiblesse du yuan et les sorties de capitaux continues limitant la capacité de Pékin à assouplir ses conditions monétaires pour soutenir l'économie.

Le gouvernement a mis en place ces derniers mois une série de mesures d'aides, notamment en faveur de son important secteur immobilier, affecté par une pénurie de liquidité.

L'économie chinoise a nettement ralenti au mois d'octobre et l'augmentation des cas de COVID-19 renforce les inquiétudes sur la croissance pour le trimestre en cours.

Les analystes s'attendent à un taux de croissance légèrement supérieure à 3% en 2022 alors que la Chine s'est fixé un objectif d'environ 5,5%. (Bureau de Pékin, version française Marc Angrand et Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault et Sophie Louet)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !