Chine : L'Onu déplore le manque d'accès à la région du Xinjiang

Chine : L'Onu déplore le manque d'accès à la région du Xinjiang
Chine : L'Onu déplore le manque d'accès à la région du Xinjiang
Crédit photo © Reuters

GENÈVE (Reuters) - Michelle Bachelet, Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme, a déploré lundi le manque d'accès à la région chinoise du Xinjiang afin d'enquêter sur les violations présumées des droits des Ouïghours, malgré les efforts de l'Onu.

"Je regrette de ne pas être en mesure de faire état de progrès dans mes efforts pour obtenir un accès significatif à la région autonome ouïgoure du Xinjiang", a déclaré Michelle Bachelet, lors de l'ouverture du Conseil des droits de l'homme, lundi à Genève.

"Dans l'intervalle, mon bureau finalise son examen des informations disponibles sur les allégations de violations graves des droits de l'Homme dans cette région, en vue de les rendre publiques."

Michelle Bachelet avait déclaré en juin qu'elle espérait parvenir à un accord pour se rendre cette année en Chine, notamment dans la région du Xinjiang, afin d'enquêter sur des violations présumées des droits des minorités musulmanes, comme celle des Ouïghours.

Des défenseurs des droits de l'Homme et des experts de l'Onu estiment qu'au moins un million de Ouïghours sont détenus dans des camps dans le Xinjiang, dans l'ouest de la Chine, où ils seraient soumis au travail forcé, à la torture et à des campagnes de stérilisation.

(Reportage Emma Farge, version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !