Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Chine : L'ancien président de Huarong Asset Management condamné à mort pour corruption

Chine : L'ancien président de Huarong Asset Management condamné à mort pour corruption
Crédit photo © Reuters

PÉKIN (Reuters) - L'ancien président de la société chinoise Huarong Asset Management Co a été condamné à mort, a déclaré mardi un tribunal de la ville de Tianjin, dans le nord de la Chine, dans une des affaires de corruption les plus médiatisées du pays.

Lai Xiaomin a été condamné pour avoir reçu ou sollicité des pots-de-vin d'un montant total de 1,788 milliard de yuans (225,32 million euros) de 2008 à 2018, alors qu'il était également un régulateur bancaire de premier plan, selon le tribunal populaire intermédiaire secondaire de Tianjin.

Il a également été condamné pour bigamie.

Lai a été expulsé du parti communiste au pouvoir en 2018.

Ni le condamné ni son avocat n'ont pu être joints pour un commentaire.

Huarong, l'une des quatre grandes entreprises publiques de gestion d'actifs en Chine, n'a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires.

"Lai Xiaomin était sans loi et extrêmement cupide", selon la déclaration du tribunal.

La Cour a noté que la plupart des activités en question ont eu lieu après le 18e congrès du parti fin 2012, qui a marqué le lancement par le futur président Xi Jinping d'une vaste campagne de lutte contre la corruption, mesure phare de son premier mandat.

"Le préjudice social était énorme, les crimes étaient extrêmement graves et il devrait être sévèrement puni conformément à la loi", a déclaré le tribunal.

(Gabriel Crossley, Stella Qiu et Cheng Leng, version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !