»
»
»
Consultation

Cent ans après l'armistice de 1918, Macron et Merkel à Compiègne

Cent ans après l'armistice de 1918, Macron et Merkel à Compiègne
Crédit photo © Reuters

COMPIEGNE, Oise (Reuters) - Cent ans après la fin de la Première Guerre mondiale, Emmanuel Macron et Angela Merkel ont célébré samedi la réconciliation franco-allemande à la clairière de l'armistice à Compiègne (Oise), avant-dernière étape de l'"itinérance mémorielle" du chef de l'Etat avant la cérémonie du 11-Novembre à Paris.

Dans la clairière de Rethondes, le président et la chancelière allemande ont passé en revue des troupes de la brigade franco-allemande avant de dévoiler une plaque commémorative réaffirmant "la valeur de la réconciliation franco-allemande au service de l'Europe et de la paix".

Après une tendre accolade, les deux dirigeants ont déposé une gerbe commune avant de parapher le livre d'Or dans une réplique du wagon où ont été signés l'armistice du 11 novembre 1918 puis celui du 22 juin 1940.

"Ce que nous devons" à "ceux qui sont morts par millions dans la barbarie", c'est "de continuer inlassablement de construire la paix", a souligné Emmanuel Macron quelques minutes plus tard lors d'un échange avec des adolescents. "Notre Europe depuis 73 ans est en paix (...) au premier chef parce que l'Allemagne et la France l'ont voulu".

"Projet après projet, (Français et Allemands) ont décidé que leur futur et leur sécurité se feraient ensemble", a-t-il ajouté, aux côtés de la chancelière. "Si nous voulons être à la hauteur de ce que ces combattants d'alors disaient, à savoir 'plus jamais ça', c'est de ne rien céder aux passions tristes, aux tentations de la division".

L'Elysée avait évoqué cette semaine un déplacement "hautement symbolique" - la première visite franco-allemande à ce niveau depuis 1945 - dressant le parallèle avec l'image devenue historique du chancelier allemand Helmut Kohl et du président français François Mitterrand, main dans la main, en 1984 à Verdun.

LIEU DE "L'ULTIME RÉCONCILIATION"

Compiègne, "c'est le lieu de la revanche, ce sera le lieu de l'ultime réconciliation si besoin était", soulignait la présidence française.

Plus de trois millions de soldats français et allemands ont été tués lors de la Première Guerre mondiale dans des combats qui se sont essentiellement déroulés dans les tranchées du nord de la France et en Belgique.

Emmanuel Macron et Angela Merkel se retrouveront dimanche pour la traditionnelle cérémonie du 11-Novembre sous l'Arc de Triomphe à Paris en présence d'une soixantaine de chefs d'Etat et de gouvernement, dont Vladimir Poutine et Donald Trump.

La chancelière allemande ouvrira dans l'après-midi la première édition du "Forum pour la paix", "un geste symbolique qui témoigne de la réconciliation et de l'amitié franco-allemande" selon l'Elysée.

Le dernier volet des commémorations se tiendra dimanche 18 novembre à Berlin où Emmanuel Macron prononcera un discours "centré sur le couple franco-allemand" au Bundestag avant de faire un point avec Angela Merkel sur l'accord conclu en juin à Meseberg en vue de renforcer l'intégration européenne.

(Marine Pennetier à Paris et Michaela Cabrera à Compiègne, édité par Myriam Rivet)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com