Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Capitole : Donald Trump accepte une part de responsabilité

Capitole : Donald Trump accepte une part de responsabilité
Crédit photo © Reuters

par Andrea Shalal et David Morgan

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain sortant Donald Trump a reconnu qu'il portait une "part de responsabilité" dans l'assaut mené la semaine dernière sur le Capitole par des milliers de ses partisans, a déclaré lundi à des élus l'un des chefs de file des républicains au Congrès, selon deux personnes informées.

Kevin McCarthy, chef de la minorité républicaine à la Chambre des représentants, a déclaré penser que Donald Trump était responsable des heurts survenus mercredi à Washington et a partagé les détails d'une conversation téléphonique qu'il a eue avec Trump lors d'une longue conférence téléphonique emplie d'émotion avec des élus républicains, ont dit les sources, ajoutant que les républicains restaient divisés sur le sujet.

Plusieurs milliers de partisans de Donald Trump ont pénétré de force au Capitole mercredi, contraignant les parlementaires du Congrès qui certifiaient la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle de novembre à se cacher. Cinq personnes ont péri dans les heurts.

Cette émeute, qualifiée par le président élu démocrate d'"insurrection", est survenue peu après que le président républicain sortant a galvanisé ses partisans lors d'un rassemblement à Washington et les a incité à marcher vers le Capitole en répétant ses accusations sans fondement de fraude électorale.

Donald Trump a dans un premier temps ignoré les appels lui demandant de condamner l'attaque, décrivant comme "très spéciaux" ses partisans impliqués dans l'assaut sur le Capitole. Il a par la suite évoqué une "attaque odieuse" et promis une transition ordonnée du pouvoir.

"J'ai été très clair avec le président. Il porte une responsabilité pour ses mots et ses actes", a déclaré lundi Kevin McCarthy à des pairs républicains, selon des propos rapportés par l'une des sources.

"Je lui ai demandé personnellement aujourd'hui s'il portait une responsabilité pour ce qui s'est passé, s'il se sentait mal à propos de cela. Il m'a dit qu'il avait une part de responsabilité dans ce qui s'est produit", a ajouté McCarthy, précisant avoir conseillé à Donald Trump de passer un appel téléphonique à Joe Biden "pour le bien de la nation".

Selon Axios, citant un représentant de la Maison blanche et une source au fait de l'entretien téléphonique, Donald Trump a blâmé "les gens (du mouvement d'extrême gauche) Antifa" pour les incidents au Capitole, quand bien même des images montrent clairement que les émeutiers étaient principalement ses partisans.

(version française Jean Terzian)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !