Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Cannes: de l'impact d'une directive européenne sur le cinéma

Cannes: de l'impact d'une directive européenne sur le cinéma

par Wilfrid Exbrayat

CANNES (Reuters) - Deux jours après l'adoption par les ministres de la Culture de l'Union européenne de la directive sur l'audiovisuel sans frontières, certains de ces ministres et la commissaire européenne aux médias étaient réunis à Cannes avec des professionnels du cinéma pour en examiner les implications sur la création cinématographique.

Viviane Reding, commissaire européen à la société de l'information et aux médias, et les ministres, parmi lesquels la Française Christine Albanel, ont jugé qu'il fallait élargir les recettes des télévisions, en leur laissant plus de liberté sur le moment d'insertion des publicités, "sans pour autant abolir les limites de 12 minutes de publicité par heure. Cette mesure permettra aux télévisions d'élargir leurs recettes pour acheter plus de films".

Les intervenants recommandent aussi d'élargir les recettes des films en autorisant les télévisions à diffuser des films et séries "mettant en valeur un produit en contrepartie d'une contribution de la marque au financement du film". Par ce biais, ajoute le communiqué de la réunion, les producteurs européens seront à égalité avec leurs homologues américains.

Ils souhaitent aussi que les sites européens de vidéo à la demande mettent mieux en valeur le cinéma européen. Chaque pays devra s'assurer que ces sites "promeuvent au mieux la production et l'accès aux films européens par une participation directe au financement de la création".

Viviane Reding a rappelé, lors d'un bref discours, que la part du cinéma européen en Europe était actuellement de 28%, ce qui représente une légère progression sur les 25% constatés en 2005.

Enfin, les ministres et autorités européennes ont réaffirmé leur engagement à lutter contre le piratage, en apportant des "réponses pragmatiques".

Cette mobilisation européenne sur l'audiovisuel vise à éviter que ne se répètent les déconvenues qu'a subies l'industrie musicale, perdant des milliards de dollars du fait des téléchargements intensifs de fichiers musicaux via le web.

PRISE DE COURT

" On ne doit pas faire la même erreur que pour la musique, qui a été prise de court", a dit Reding à Reuters. "Ce que fera l'Union européenne sera décisif pour d'autres parties du monde", a-t-elle ajouté.

En prolongement direct de la nouvelle directive agréée jeudi, une réunion se tiendra, sous la présidence portugaise de l'UE, les 7 et 8 octobre et aura pour thème les "contenus audiovisuels en ligne".

Reding n'a pas souhaité s'étendre sur la teneur des dits contenus mais elle a dit que "nous irons plus loin que le film (qui avait fait l'an passé l'objet d'une Charte européenne) et seront concernés tous les contenus culturels en ligne; j'irai au-delà du pur audiovisuel".

La directive pourrait être entérinée dès le mois de septembre, selon Reding, et les Etats-membres disposeront de 24 mois pour la transposer dans leur droit national. Mais Reding veut que cela aille plus vite "dans l'intérêt de leurs industries nationales".

Attendre jusqu'à deux ans pour mettre en vigueur la directive, alors que l'internet ou le communication mobile évoluent à toute vitesse, ce serait trop long, explique-t-elle en substance.

La directive de l'audiovisuel sans frontières ne comporte pas de dispositions particulières sur la chronologie des médias, c'est-à-dire à quel moment doit s'insérer la diffusion par internet ou par téléphonie mobile par rapport à la salle de cinéma, à la télévision et au DVD.

"Ce seront plutôt les détenteurs de droits que les Etats membres qui en décideront", a dit à Reuters Martin Selmayr, porte-parole de Reding, ajoutant que la prochaine présidence portugaise de l'Europe allait comporter "plusieurs grands projets dans le domaine audiovisuel", en particulier sur une "stratégie européenne pour la télévision mobile".


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !