Canada : Trudeau, à la peine dans les sondages, passe à l'offensive

Canada : Trudeau, à la peine dans les sondages, passe à l'offensive
Canada : Trudeau, à la peine dans les sondages, passe à l'offensive
Crédit photo © Reuters

par Steve Scherer

OTTAWA (Reuters) - Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, à la traîne dans les enquêtes d'opinion en vue des élections législatives anticipées qu'il a convoquées pour le 20 septembre, a reproché lundi à son principal adversaire son manque de clarté sur le contrôle des armes à feu comme sur l'obligation de vaccination.

Erin O'Toole, chef de file du camp conservateur a renoncé dimanche à la promesse de revenir sur l'interdiction de certaines armes d'assaut, un sujet sensible au Canada après plusieurs tueries de masse ces dernières années.

Justin Trudeau, chef de file du Parti libéral, a tenté de capitaliser sur ce revirement à deux semaines seulement du scrutin.

Erin O'Toole "dira n'importe quoi pour essayer de se faire élire", a déclaré le chef du gouvernement lors d'une réunion de campagne dans l'Ontario, la province la plus peuplée du pays.

Justin Trudeau a aussi critiqué l'opposition de son adversaire à toute obligation de vaccination contre le COVID-19, y compris pour ses propres candidats, alors que le Canada est confronté comme d'autres pays à une quatrième vague de l'épidémie.

Il a reproché au dirigeant conservateur de se plier aux revendications les opposants à la vaccination comme à celles du lobby des armes à feu.

"Les Canadiens commencent à réaliser ce qu'est l'avenir que leur propose Erin O'Toole: un avenir avec un dirigeant hésitant, faible, qui ne défend pas ce en quoi il croit, qui ne dit pas aux Canadiens ce qu'il croit vraiment", a-t-il déclaré.

A Ottawa, Erin O'Toole s'est refusé à dire combien de candidats conservateurs aux législatives n'étaient pas vaccinés. Il a expliqué que ceux qui ne l'étaient pas devaient être testés quotidiennement.

"Notre approche, en ce qui concerne la vaccination, consiste à essayer d'encourager, d'informer et de coopérer avec les gens mais nous respectons leurs décisions personnelles en matière de santé", a-t-il dit.

Les stratèges du Parti libéral estiment que ce lundi marque le début de la période décisive de la campagne électorale, les électeurs ayant jusqu'à présent été concentrés sur leurs vacances.

Deux débats publics entre Justin Trudeau et Erin O'Toole sont prévus cette semaine, l'un en français, l'autre en anglais, qui seront les deux seules confrontations directes entre les deux hommes avant le scrutin du 20 septembre.

Un sondage de l'institut Nanos Research auprès de 1.200 personnes, réalisé pour CTV, donnait 34,9% d'intentions de vote aux conservateurs, 33,4% aux libéraux et 18,9% au Nouveau Parti démocratique. Vingt-quatre heures auparavant, Nanos donnait les conservateurs à 35,5% et les libéraux à 33%.

(Reportage Steve Scherer, version française Marc Angrand)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !