Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Calme plat en vue à Wall Street, l'Europe recule encore face au coronavirus

Calme plat en vue à Wall Street, l'Europe recule encore face au coronavirus
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue sans tendance claire lundi à l'ouverture mais les Bourses européennes sont en repli à mi-séance, suspendues aux dernières annonces concernant l'évolution du coronavirus. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,05% pour le Dow Jones, à l'équilibre pour le S&P-500 et en hausse de 0,05% pour le Nasdaq.

La tendance new-yorkaise devrait rester calme, l'agenda économique et financier du jour étant vierge de rendez-vous important.

Les marchés européens reculent pendant ce temps. À Paris, le CAC 40 perd 0,32% à 6.010,43 vers 12h45 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,25% et à Londres, le FTSE abandonne 0,21%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,15%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,26% et le Stoxx 600 de 0,09%.

Une équipe d'experts internationaux placée sous l'égide de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est envolée pour Pékin afin d'enquêter sur l'épidémie de coronavirus en Chine, où le bilan a atteint 908 morts et plus de 40.000 cas de contamination.

Le bilan de l'épidémie est désormais supérieur à celui du Sras, qui avait fait 774 morts à travers le monde en 2002-2003.

Après des congés du nouvel an lunaire exceptionnellement prolongés, les autorités chinoises ont assoupli certaines restrictions imposées pour lutter contre le virus et ont autorisé plusieurs usines à reprendre leur activité .

"Les chiffres des personnes touchées par le coronavirus à l'échelle mondiale suggèrent que la vitesse de propagation de ce virus a baissé", a déclaré Martin Wolburg, économiste chez Generali Investments dans une note aux clients.

VALEURS EN EUROPE

Parmi les baisses sectorielles les plus marquées figure l'indice Stoxx du pétrole et du gaz (-1%), particulièrement exposé au risque de ralentissement économique en Chine.

A Paris, TechnipFMC, lanterne rouge du CAC 40, perd 2,22% et Total lâche 0,86%.

A Milan, Exor, la holding financière de la famille Agnelli, gagne 5,44% après avoir confirmé être en discussions exclusives avec le groupe français Covéa en vue d'une vente du réassureur Partner Re, une opération dont le montant pourrait avoisiner neuf milliards de dollars selon une source proche du dossier. Scor, qui avait résisté pendant de longs mois à une offre d'achat de Covéa, perd 1,39% après cette annonce.

TAUX

Les incertitudes concernant le coronavirus profite au marché obligataire européen où le rendement du Bund allemand à dix ans cède environ deux points de base à -0,397%.

Aux Etats-Unis, le dix ans américain se stabilise à 1,573% après être descendu à un creux d'une semaine en début d'échanges à 1,559%.

CHANGES

Sur le marché des devises, le dollar cède un peu de terrain face à un panier de référence et l'euro s'éloigne du plus bas de quatre mois atteint dans la matinée à 1,0940.

PÉTROLE

Les prix du pétrole continuent de reculer, impactés par la baisse de demande de pétrole en Chine à la suite de l'épidémie de coronavirus.

Le baril du brut léger américain perd 0,34% à 50,15 dollars et celui du Brent 0,37% à 54,27.

(édité par Patrick Vignal)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com