Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Brexit : Nouvelles négociations à Londres la semaine prochaine

Brexit : Nouvelles négociations à Londres la semaine prochaine
Crédit photo © Reuters

LONDRES/BRUXELLES (Reuters) - Les négociations entre Londres et Bruxelles sur un accord post-Brexit vont se poursuivre la semaine prochaine dans la capitale britannique alors que subsistent toujours d'importantes divergences, ont déclaré samedi Boris Johnson et Ursula von der Leyen.

Le Premier ministre britannique s'est entretenu au téléphone avec la présidente de la Commission européenne pour faire un point sur l'état des discussions, qui butent toujours sur les questions de la pêche et des aides publiques.

Les négociations visent à parvenir à un compromis pour encadrer les relations entre les deux blocs après la fin, le 31 décembre, de la période de transition qui a suivi la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

"Le Premier ministre a constaté que même si des progrès ont été réalisés dans les dernières discussions, d'importantes divergences subsistent dans un certain nombre de domaines, ce qu'on appelle l'égalité de traitement économique et la pêche", a déclaré un porte-parole de Boris Johnson.

Il a ajouté que les chefs des négociations, Michel Barnier pour l'UE et David Frost pour le Royaume-Uni, se retrouveraient à Londres lundi et "redoubleraient d'efforts pour parvenir à un accord".

"Des progrès ont été faits, mais de grandes divergences perdurent, en particulier sur l'égalité de traitement et la pêche", a également observé Ursula von der Leyen dans un message sur Twitter.

"Nos équipes vont continuer à travailler dur la semaine prochaine. Nous resterons en contact étroit ces jours prochains."

A moins de huit semaines de l'échéance du 31 décembre, trois scénarios paraissent encore envisageables: un accord à temps pour assurer la poursuite des échanges dans les conditions actuelles, une rupture économique brutale et sans doute tumultueuse, et enfin un compromis partiel, qui préciserait les règles des échanges dans certains domaines en laissant de côté les points les plus délicats.

(Michael Holden à Londres et Jan Strupczewski à Bruxelles; version française Jean-Stéphane Brosse)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !