Brésil: Bolsonaro sort de l'hôpital après une occlusion intestinale

Brésil: Bolsonaro sort de l'hôpital après une occlusion intestinale
Brésil: Bolsonaro sort de l'hôpital après une occlusion intestinale
Crédit photo © Reuters

par Gabriel Araujo

SAO PAULO (Reuters) - Le président brésilien Jair Bolsonaro a annoncé mercredi sa sortie de l'hôpital, deux jours après son admission pour une occlusion intestinale — sa dernière complication de santé depuis une agression au couteau en 2018.

"Je sors de l'hôpital. Merci à tous", a écrit Jair Bolsonaro sur Twitter, accompagné d'un message religieux et d'une photo de lui et de ses médecins levant le pouce.

L'un de ses médecins, Antonio Macedo, a déclaré aux journalistes que le président était rétabli et prêt à travailler, ajoutant qu'il suivrait un régime spécial pendant le week-end et ne pourrait pas effectuer d'activités physiques vigoureuses.

Le président brésilien était en vacances dans l'État méridional de Santa Catarina et a été transporté d'urgence à l'hôpital Vila Nova Star de Sao Paulo tôt lundi matin, souffrant de douleurs abdominales depuis dimanche après déjeuner, selon son compte Twitter lundi.

Les médecins l'ont équipé d'une sonde nasogastrique et ont même envisagé une intervention chirurgicale, avant de débloquer l'occlusion mardi.

Un rapport médical publié mardi soir indique que le président se porte bien, que son appareil digestif montre des signes de rétablissement avec un régime liquide, et que les médecins ont retiré la sonde nasogastrique.

Cependant, Antonio Macedo a averti que le président pourrait connaître une nouvelle obstruction intestinale à l'avenir.

Jair Bolsonaro a subi plusieurs hospitalisations depuis qu'il a été poignardé à l'abdomen lors d'un meeting de campagne en septembre 2018. En juillet 2021, il avait déjà été admis à l'hôpital Vila Nova Star de Sao Paulo pour une occlusion intestinale suite à une crise de hoquet chronique liée à cette attaque.

Le dirigeant d'extrême droite au pouvoir depuis 2019 et qui prévoit de se représenter à la présidence lors d'un vote prévu en octobre prochain, a déclaré qu'il maintiendrait son agenda habituel, y compris un voyage en Russie en février.

(Version française Dina Kartit, édité par Bertrand Boucey)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !