Bourse : Baisse en Europe avant l'inflation américaine

Bourse : Baisse en Europe avant l'inflation américaine
Bourse : Baisse en Europe avant l'inflation américaine
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes reculent mardi en matinée dans un contexte de prudence avant les chiffres mensuels de l'inflation américaine, une statistique surveillée par la Réserve fédérale (Fed) pour déterminer l'évolution des taux d'intérêt.

À Paris, le CAC 40 perd 0,31% à 7.665,73 points vers 08h45 GMT. À Francfort, le Dax reflue de 0,58% et à Londres, le FTSE 100 abandonne 0,21%, pénalisé notamment par un indicateur montrant que la croissance des salaires au Royaume-Uni a ralenti sur les trois derniers mois de 2023 à un rythme plus faible que prévu.

L'indice EuroStoxx 50 cède 0,69%, le FTSEurofirst 300 0,32% et le Stoxx 600 0,34%.

Les contrats à terme à Wall Street préfigurent une baisse de 0,09% pour le Dow Jones, de 0,16% pour le Standard & Poor's 500 et de 0,20% pour le Nasdaq au lendemain d'une session en ordre dispersé où ce dernier indice a brièvement dépassé en séance son record de clôture de novembre 2021.

A lire aussi...Comptage

Les investisseurs optent pour la prudence avant la publication de l'indice des prix à la consommation (CPI) aux Etats-Unis pour le mois de janvier, prévue à 13h30 GMT. Le consensus Reuters table sur un chiffre inchangé en rythme mensuel (+0,2%) et une décélération sur une base annuelle (+2,9%), mais certains experts, à l'image de Charu Chanana de Saxo, n'excluent pas une surprise montrant une accélération de la dynamique des prix.

Les marchés ont pratiquement écarté toute chance d'une baisse des taux de la Fed en mars, les traders tablant désormais avec une probabilité de 13% sur un assouplissement monétaire à cette échéance, contre 77% un mois plus tôt, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

"Ce n'est qu'une question de temps avant que la Fed ne baisse ses taux et nous pensons que cela devrait commencer vers le milieu de cette année", nuance toutefois Vasu Menon, responsable de la stratégie d'investissement à la banque OCBC.

Sur le marché obligataire, le rendement des emprunts américains à dix ans se tend légèrement, à 4,1832%.

Outre les interrogations sur l'inflation, des publications trimestrielles d'entreprises en Europe animent également les échanges, en attendant celles aux Etats-Unis de Coca-Cola et de Hasbro.

Michelin bondit de 4,51% après l'annonce d'un nouveau plan de rachat d'actions et la publication d'un bénéfice opérationnel des secteurs annuel record de 3,57 milliards d'euros, supérieur aux prévisions des analystes.

Le voyagiste TUI prend 2,84% à la faveur d'un bénéfice d'exploitation surprise au titre de son premier trimestre fiscal.

Thyssenkrupp Nucera gagne 1,67%, la coentreprise dans l'hydrogène entre Thyssenkrupp et De Nora ayant fait état de ventes trimestrielles en hausse de plus d'un tiers grâce à une solide demande pour sa technologie d'électrolyseur.

Côté baisse, Randstad cède 0,94% après la publication d'un Ebita trimestriel en recul de 24%.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

Reuters

©2024 Thomson Reuters, all rights reserved. Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers. Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters. Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon. "Reuters" and the Reuters Logo are trademarks of Thomson Reuters and its affiliated companies.

Plus d'actualités Reuters

Chargement en cours...

Toute l'actualité