Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Boeing réduit sa production, la pandémie pèse sur les ventes au 2e trimestre

Boeing réduit sa production, la pandémie pèse sur les ventes au 2e trimestre
Crédit photo © Reuters

par Ankit Ajmera et Eric M. Johnson

(Reuters) - Boeing a annoncé mercredi des baisses de production et le report de l'entrée en service de son nouvel appareil alors que ses ventes au deuxième trimestre ont baissé plus que prévu en raison des retombées de la pandémie.

L'avionneur américain, qui va réduire la production de ses modèles 787 et 777, a reporté son objectif l'accélération de la production du nouveau 737 MAX, cloué au sol à la suite de deux accidents mortels.

Boeing a également confirmé l'arrêt de la production d'ici deux ans de son gros porteur 747, un quadrimoteur qui avait démocratisé le transport aérien mondial dans les années 1970 mais dont les coûts d'exploitation ne pouvaient rivaliser avec ceux des bimoteurs modernes, plus économes en carburant.

Boeing a annoncé qu'il limiterait la production de son 787 à six unités par mois en 2021 et la production de ses 777 et 777X à deux unités par mois en 2021, tout en retardant de près d'un an l'entrée en service du 777X.

Sur le trimestre clos au 30 juin, la perte nette s'est réduite à 2,40 milliards de dollars (2,04 milliards d'euros environ), contre 2,94 milliards de dollars (2,50 milliards d'euros environ) un an plus tôt, lorsque la société avait enregistré une perte record après l'immobilisation au sol de son avion 737 MAX.

Sur une base ajustée, la perte ressort à 4,79 dollars (4,07 euros environ) par action, supérieure aux attentes des analystes qui prévoyaient en moyenne une perte de 2,54 dollars (2,16 euros environ), selon les données IBES de Refinitiv.

Les ventes de Boeing au deuxième trimestre se sont contractées de 25% à 11,81 milliards de dollars (10 milliards d'euros environ) alors que les analystes tablaient sur 13,16 milliards de dollars (11,20 milliards d'euros environ).

Le titre Boeing gagnait près de 1% à l'ouverture de Wall Street.

(Eric M. Johnson, Ankit Ajmera, version française Anait Miridzhanian)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !