Biden va cibler la "responsabilité" de Trump dans l'assaut du Capitole

Biden va cibler la "responsabilité" de Trump dans l'assaut du Capitole
Biden va cibler la 'responsabilité' de Trump dans l'assaut du Capitole
Crédit photo © Reuters

par Trevor Hunnicutt et Jarrett Renshaw

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Joe Biden soulignera la "responsabilité particulière" de Donald Trump dans l'assaut du 6 janvier 2021 contre le Capitole, jeudi dans un discours prononcé à l'occasion du premier anniversaire de l'événement qui a ébranlé la démocratie américaine, a déclaré mercredi la Maison blanche.

Depuis sa prise de fonctions en janvier dernier, le dirigeant démocrate avait toujours évité de s'en prendre directement à son prédécesseur, même si l'ancien président républicain a continué de contester sa victoire à l'élection de novembre 2020.

Dans son discours de jeudi, Joe Biden "exposera l'importance de ce qui s'est produit au Capitole et la responsabilité particulière du président Trump dans le chaos et le carnage que nous avons vus et il repoussera avec force les mensonges répandus par l'ancien président afin de tromper le peuple américain et ses propres partisans et de faire oublier son rôle dans les événements", a déclaré la porte-parole de la Maison blanche Jen Psaki.

Joe Biden et la vice-présidente Kamala Harris s'exprimeront jeudi matin au siège du Congrès, un an après l'assaut lancé par des partisans de Donald Trump contre le bâtiment pour tenter de bloquer la certification des résultats de l'élection présidentielle.

Joe Biden, a poursuivi Jen Psaki, "est lucide sur la menace que l'ancien président représente pour notre démocratie et sur la manière dont l'ancien président oeuvre constamment pour saper les valeurs fondamentales de l'Amérique et l'Etat de droit".

Cet assaut, qui a coûté la vie à cinq personnes, est considéré par Joe Biden comme "l'aboutissement tragique de ce que ces quatre années de présidence Trump ont fait à notre pays", a ajouté Jen Psaki, en dénonçant également "le silence et la complaisance" de nombreux membres du Parti républicain depuis ce jour.

Contacté par Reuters, un porte-parole de Donald Trump n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire.

Quatre personnes sont mortes le jour des émeutes, un policier du Capitole défendant le bâtiment est décédé le lendemain des suites de ses blessures. Des dizaines d'autres policiers ont été blessés pendant l'assaut et quatre policiers se sont donné la mort depuis cette date.

(Reportage Trevor Hunnicutt, Jarrett Renshaw; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Matthieu Protard)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !