Biden et Xi ont évoqué le Xinjiang, le Tibet et Hong Kong, selon la Maison blanche

Biden et Xi ont évoqué le Xinjiang, le Tibet et Hong Kong, selon la Maison blanche
Biden et Xi ont évoqué le Xinjiang, le Tibet et Hong Kong, selon la Maison blanche
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping ont évoqué les comportements de la Chine dans le Xinjiang, le Tibet ou à Hong Kong, entre autres sujets de friction entre les deux puissances, a déclaré la Maison Blanche, après un sommet virtuel de plus de trois heures entre les deux dirigeants.

"Le président Biden a fait part de ses préoccupations concernant les pratiques de la République populaire de Chine au Xinjiang, au Tibet et à Hong Kong, ainsi que, de manière plus générale, les droits de l'Homme", a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

La Maison Blanche a aussi fait savoir que Joe Biden a dit au président chinois que les Etats-Unis restaient attachés à la doctrine d'une "seule Chine" en référence à Taiwan, ajoutant que les deux dirigeants s'étaient engagés à travailler ensemble sur les questions énergétiques et climatiques.

Xi Jinping a de son côté déclaré à Joe Biden que la Chine serait amenée à prendre des "mesures décisives" si les forces "pro-indépendance de Taïwan" venaient à franchir une "ligne rouge", ont rapporté des médias publics chinois.

Pékin, qui considère Taïwan comme une province renégate, a répété par le passé ne pas exclure un recours à la force pour ramener l'île dans son giron.

Les deux hommes ont également souligné leur responsabilité vis-à-vis du monde pour éviter tout conflit.

"Il me semble que notre responsabilité en tant que dirigeants de la Chine et des États-Unis est de veiller à ce que la concurrence entre nos pays ne dégénère pas en conflit, que ce soit intentionnel ou non", a déclaré Joe Biden au début du sommet virtuel.

"Juste une compétition simple et directe."

(Reportage David Brunnstrom, Michael Martina et Trevor Hunnicutt; version française Camille Raynaud et Matthieu Protard, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !