Biden et Xi ont discuté d'un rapprochement sur le nucléaire iranien

Biden et Xi ont discuté d'un rapprochement sur le nucléaire iranien
Biden et Xi ont discuté d'un rapprochement sur le nucléaire iranien
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping ont discuté de la manière dont ils pourraient harmoniser leurs positions sur le programme nucléaire iranien en amont des discussions destinées à ramener les Etats-Unis et l'Iran dans l'accord de 2015, a dit mardi un haut représentant américain.

Entamées en avril dernier puis ajournées en juin après la victoire à l'élection présidentielle iranienne de l'ultra-conservateur Ebrahim Raïssi, les discussions indirectes entre Washington et Téhéran doivent reprendre le 29 novembre à Vienne avec les parties toujours prenantes de l'accord - Allemagne, France, Grande-Bretagne, Russie et Chine.

S'exprimant par visioconférence devant un centre de réflexion, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison blanche, Jake Sullivan, a déclaré que les deux dirigeants ont eu "l'occasion de discuter de comment nous pouvons aligner nos points de vue" en amont de la réunion de Vienne afin d'afficher un front uni face à l'Iran et "tenter d'ouvrir la voie à un retour" dans l'accord.

Bien que favorable à une relance du Plan d'action global commun (PAGC, ou JCPOA en anglais) signé en 2015, la Chine continue d'acheter du pétrole iranien en dépit du rétablissement des sanctions américaines décidé par l'ancien président Donald Trump, qui a sorti les Etats-Unis de l'accord en 2018.

Pékin, qui blâme davantage Washington pour l'abandon de l'accord dont Téhéran a commencé à s'affranchir par étapes en 2019, fournit ainsi à l'Iran une bouée de sauvetage économique.

Joe Biden et Xi Jinping ont longuement discuté par visioconférence dans la nuit de lundi à mardi, campant sur leurs divergences de vues à propos d'un éventail de sujets, dont le Xinjiang et Taiwan.

(Reportage Arshad Mohammed; version française Jean Terzian)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !