Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Bernard Thibault dit qu'il jugera Nicolas Sarkozy sur pièces

Bernard Thibault dit qu'il jugera Nicolas Sarkozy sur pièces

PARIS (Reuters) - Le gouvernement devra faire la preuve dans les contacts qu'il a engagés avec les partenaires sociaux "qu'il n'est pas le relais permanent des revendications patronales", estime Bernard Thibault.

Le secrétaire général de la CGT sera reçu mardi prochain par Nicolas Sarkozy dans le cadre de consultations amorcées vendredi à l'Elysée avec notamment la CFDT, Force ouvrière et la CFE-CGC.

"L'important c'est de parvenir à des avancées pour les salariés et il y a urgence", dit Bernard Thibault dans une interview accordée au Journal du Dimanche.

Soulignant qu'il préfère attendre d'être reçu par le chef de l'Etat pour se "faire une opinion", le numéro un de la CGT relève que de nombreux outils existent, que ce soit dans les transports, s'agissant du service minimum, ou ailleurs pour faciliter la négociation entre syndicats et patronat.

Mais, fait-il remarquer, "cela fait trois ans qu'une négociation est ouverte pour reconnaître la pénibilité du travail, le patronat ne veut pas nous entendre".

"Autre exemple, on nous annonce l'organisation d'une conférence sur l"égalité salariale entre hommes et femmes", ajoute Bernard Thibault. "Il existe pourtant des textes supposés assurer la parité. Mais on bute sur l"absence de sanctions à l'égard des entreprises ne respectant pas les règles".


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !