Bénéfice trimestriel en hausse pour Delta Air, mais pertes en vue

Bénéfice trimestriel en hausse pour Delta Air, mais pertes en vue

par Rajesh Kumar Singh

CHICAGO, 13 janvier (Reuters) - Delta Air Lines Inc a fait état jeudi d'un bénéfice trimestriel en hausse grâce à un fort niveau de réservation pour les fêtes de fin d'année, mais s'attend à des pertes jusqu'au mois de mars, en raison des turbulences causées par le variant responsable du coronavirus Omicron.

Le bénéfice ajusté de la compagnie aérienne basée à Atlanta pour le quatrième trimestre s'est établi à 22 cents par action, dépassant les estimations moyennes de 14 cents par action, selon les données de Refinitiv, marquant ainsi le deuxième trimestre rentable d'affilée.

La compagnie aérienne a déclaré que la propagation du variant Omicron du COVID-19 retarderait probablement de 60 jours la reprise de la demande de voyages, mais elle s'attend à ce que la reprise ait lieu aux alentours des vacances de février.

"Malgré les attentes d'une perte au cours de ce trimestre, nous restons positionnés pour générer un bénéfice important pour le trimestre de juin, septembre et décembre, ce qui nous permettra de réaliser un bénéfice en 2022", a déclaré Dan Janki, directeur financier de Delta dans un communiqué.

Le directeur général Ed Bastian a déclaré que la compagnie était "confiante dans une forte saison de voyages au printemps et en été avec une importante demande de voyages de loisir et d'affaires".

La compagnie estime que les recettes du trimestre jusqu'en mars se redresseront pour atteindre 72% à 76% des niveaux de 2019. Elle prévoit de rétablir 83% à 85% de la capacité pré- pandémique au cours du trimestre en cours.

Delta a dû annuler plus de 2.000 vols en raison du COVID-19. La compagnie aérienne a cependant déclaré que ses opérations s'étaient stabilisées au cours de la semaine dernière, les annulations ayant été ramenées à moins de 20 vols par jour.

L'augmentation des cas de COVID-19 a causé de lourds dysfonctionnements dans le transport aérien, de même qu'une série de tempêtes hivernales. (Reportage Rajesh Kumar Singh, version française Khadija Adda-Rezig, édité par Sophie Louet)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !