»
»
»
Consultation

Bénéfice d'exploitation record au premier trimestre pour Berkshire Hathaway

Bénéfice d'exploitation record au premier trimestre pour Berkshire Hathaway
Crédit photo © Reuters

par John Foley

OMAHA, Nebraska (Reuters) - Berkshire Hathaway a annoncé samedi une rare perte au titre du premier trimestre, conséquence d'un changement comptable dont son PDG Warren Buffett a fait peu de cas, d'autant que le groupe a renoué avec un résultat record au niveau opérationnel.

La société d'Omaha, qui tenait ce week-end son assemblée générale toujours très suivie par les investisseurs, a fait état d'une perte nette de 1,14 milliard de dollars (953 millions d'euros) pour les trois premiers mois de l'année, soit 692 dollars par action de Classe A, contre un bénéfice de 4,06 milliards (2.469 dollars/action) un an plus tôt.

Une nouvelle règle a obligé Berkshire à comptabiliser pour 6,2 milliards de dollars de moins-values latentes dans son portefeuille de valeurs échangeables, qui totalisait 170,5 milliards de dollars au 31 décembre, que le groupe ait ou non l'intention de vendre ces titres.

Deux des plus importants investissements boursiers de Berkshire, Wells Fargo & Co et Coca-Cola, ont connu un premier trimestre difficile, cédant respectivement 13,6% et 5,3%.

Warren Buffett avait qualifié la nouvelle règle de "cauchemar" en notant qu'elle produirait des "fluctuations véritablement violentes et capricieuses" du résultat net susceptibles de désorienter les investisseurs.

"Cela n'est vraiment pas représentatif de la réalité de nos performances", a-t-il dit samedi devant les actionnaires réunis au CenturyLink Center d'Omaha.

Le bénéfice d'exploitation, jugé plus pertinent par Buffett, a augmenté de 49% à 5,29 milliards de dollars contre 3,56 milliards au premier trimestre 2017, soit 3.215 dollars par action de Classe A contre 2.163.

Les analystes prévoyaient en moyenne un BPA opérationnel de 3.116 dollars, selon le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S. Le résultat d'exploitation avait baissé sur les cinq derniers trimestres et cela faisait huit trimestres qu'il manquait le consensus.

La valeur comptable, qui mesure les actifs moins les dettes, a reculé de 0,3% à 211.184 dollars par action de Classe A, reflétant la baisse de la Bourse.

Le premier trimestre mitigé de Wall Street a pesé sur l'action Berkshire qui a perdu 10% depuis son record du 29 janvier. L'action de Classe A a fini vendredi à 292.600 dollars et celle de Classe B à 195,64.

Malgré l'achat estimé de 12,5 milliards de dollars d'actions Apple pendant le trimestre, Berkshire conservait à fin mars une trésorerie disponible de 108,6 milliards de dollars, de quoi financer la ou les plusieurs "énormes" acquisitions que Buffett a dit souhaiter dans des domaines autres que l'assurance.

L'activité d'assurance, pénalisée les trimestres précédents par des pertes liées aux ouragans et d'autres catastrophes, a réalisé des souscriptions positives de 407 millions de dollars, à comparer à une perte de 267 millions un an plus tôt.

Geico, la filiale d'assurance automobile, a opéré un redressement avec un quasi quadruplement de ses souscriptions, a noté Warren Buffett.

Avec l'amélioration des conditions économiques, la compagnie ferroviaire BNSF a augmenté son bénéfice de 37% à 1,15 milliard de dollars.

La filiale d'énergie Berkshire Hathaway Energy a amélioré son bénéfice de 22% et la hausse a atteint 32% pour les activités industrielles comme le fabricant de composants métalliques Precision Castparts.

(Véronique Tison pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com